pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

26 janvier 2007

quand un blogueur force mon estime

cette fois ci s'est l'excellent article publié dans le blog MAURITANIA apres accord de l'auteur Mr Diaw Alassane

La rétro de la semaine

La bulle explose
La candidature d’Ely Ould Mohamed Vall était-elle une simple rumeur ou un travail de fond qui n’a pas été couronné ? A qui profitait cette thèse ? Au président du CMJD d’abord qui a eu droit à un sondage à moindre frais. Pouvait-il se rétracter après avoir réitéré à maintes reprises que le pouvoir ne l’intéressait pas ?S’acheminait-on vers un scénario à la Robert Guei, porté au pouvoir par de « jeunes mutins » et dont on connaît la triste fin ? Ou un scénario à la Ali Abdalla Saleh, président du Yémen depuis 28 ans et qui avait annoncé- sans qu’on l’y oblige- ne pas se représenter aux élections présidentielles de 2006 ? Cet événement avait-été qualifié de « première » dans le monde arabe. Inutile de préciser qu’Ali Abdalla Saleh a été réélu à l’issue d’une mascarade électorale qui a eu la bénédiction d’une communauté internationale soucieuse de sa « guerre contre le terrorisme ». Les quelques salafistes arrêtés chez nous, pouvaient-ils légitimer aux yeux de l’opinion internationale un quelconque revirement ? Non. Et comme ce fonds de commerce ne rapportait plus, on pouvait toujours se rabattre sur la mobilisation intérieure. Cette hypothèse a tenu jusqu’à l’explosion de la bulle. Pire, le CMJD s’est toujours enfermé dans son mutisme. Cette rumeur a profité aussi à l’opposition à Sidi Ould Cheikh Abdallah. Elle a eu le mérite, un moment, de déplacer les projecteurs et de ralentir les soutiens factices à ce candidat. Du coté de l’opposition on voulait faire croire que si le CMJD accusé de soutenir ce candidat cherchait une solution de rechange, c’est que ce dernier n’était pas crédible. Imperturbable, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, comme Ségolène Royal continuait à écouter… les rumeurs. Ahmed Ould Daddah, toujours complaisant, vient de monter au créneau pour dire que ces spéculations étaient infondées. Une chose est sure, la démission en masse des cadres du RFD à l’EST n’est pas une rumeur. Ould Daddah apprendra-t’il à ses dépens que EHEL ECHARG ne sont pas des « handicapés politiques ». Des cadres qui s’apprêteraient à soutenir Zéine Ould Zeidane ou Sidi Ould Cheikh Abdallahi. Qui règne par la Tribu et la Région périra par la Tribu et la Région. Chez nous, comme au Yémen, la Tribu est plus forte que la Région qui est plus forte que l’Etat.
Zeine Ould Zeidane, le Sawab et Israël
Ce n’est pas une fable de La Fontaine. Le parti qui avait brillé par son absence lors des élections précédentes vient d’apporter son soutien à Zeine Ould Zeidane. Ismaël Ould Amar, l’une des figures de ce parti, est sorti de ses gonds et vient de claquer la porte. Le candidat qui, publiquement avait souhaité maintenir les relations avec Israel vient d’hériter contre toute attente d’un soutien encombrant. Qui parle encore de convictions chez nous ? Peut-être qu’il n’y avait pas assez de places chez les autres. A la loterie des intérêts rien n’est impossible. Pour vous donner une idée de ce rapprochement, c’est un peu comme si le PLEJ et le SAWAB se mariaient.
Sur les starting-blocks
Messaoud Ould Boulkheir, Med Ould Cheikhna , Med Ahmed Ould Baba Ahmed, Isselmou Ould Moustapha, Med Khouna Ould Haidalla ont obtenu leurs récépissés. En attendant, Ils peuvent donc envisager sereinement l’assaut de la Maison Brune. Mais dans cette course d’endurance, ils risquent d’être malgré eux les lièvres de Sidi Ould Cheikh Abdallahi. A moins d’un événement imprévisible et improbable. Saleh Ould Hanena, Chbih Ould Cheikh Melainine se jettent eux aussi dans la course. D’autres s’apprêtent à faire de même. Après tout, l’important c’est de participer.
Les marchés contestables
Cette semaine on apprend les retraits de Aicha et de Abdel Kader Mourad Diène de la course présidentielle. Des retraits programmés avant même l’annonce de leurs candidatures. Il faut dire que la candidature à la présidentielle est un marché contestable comme disent les économistes. C'est-à-dire, pour ceux qui ne savent pas, il n’y a pas de barrières ni à l’entrée ni à la sortie. Les deux candidats invoquent le même motif : l’impasse dans laquelle se trouve le processus démocratique. Oui les deux candidats ne veulent pas servir de lièvres à un scrutin d’ores et déjà contestable mais cette fois au sens courant du terme.Le conseil des MinistresLe conseil des ministres s’est réuni hier. Ceux qui s’attendaient à des nominations sont déçus.Néanmoins on peut se permettre de commenter le commentaire du Ministre de la communication « Le conseil a décidé implicitement de creuser sa balance commerciale avec le Chili ». Pourquoi le Chili ? Ce pays produit les 4/5 de l’iode mondial. Le conseil a adopté un projet de décret visant à ajouter de l’iode au sel. Voilà.
La note optimiste
Maalouma Mint El Meydah, artiste engagée au parler franc a été élue sénatrice. Elle est restée digne malgré la censure dont elle a fait l’objet. Très connue à l’étranger, elle véhicule la face joyeuse de la Mauritanie. Elle a fait plus que tous les diplomates mauritaniens réunis. Dommage qu’elle ne se soit pas portée candidate à la députation. Toutefois, avec elle, la chambre d’enregistrement devra apprendre à « enregistrer » d’autres partitions.
Mr Diaw Alassane

7 commentaires:

G Sand a dit…

Bravo pour cette initiative...je trouve ce blog instructif mais j'ai juste une remarque Dr: pourquoi l'uniforme de service??
moi il me ramére à ma frousse du toubib alors de grace, ne serait-ce que pour vos fans , ne pourriez vous pas en changer?

Anonyme a dit…

comparé Ely avec le président du yemen ou autre pays, cest comme la comparaison de pomme de terre et l'angleterre.
Ely o/ med vall n a pas pu resressé le petit corps de la police donc pour un pays pas possible.

Ely doit plier bagage pour sa ville natale Louga Sénégal

Kreybita

Anonyme a dit…

Ely o/ Med Vall = O/ Taya = Sidi o/ Cheikh Abdellahi.
donc pas de chanse pour la Mauritanie

Kreybita

Anonyme a dit…

si Ely ould Med Vall ne quite pas (Ely = Sankara et Ould Abdel Aziz = Blaise
Dommage pour la Mauritanie

Anonyme a dit…

si Ely ould Med Vall ne quite pas (Ely = Sankara et Ould Abdel Aziz = Blaise
Dommage pour la Mauritanie


Kreybita

Anonyme a dit…

vive diaw
vive docteur ahmed-salem,que je souhait ne jamais rencontrer et surout pas en uniforme chirurgicale.

Si non bon travail

Anonyme a dit…

Je tiens d'abord a vous feliciter pour cette initiative. Je suis tres heureux de voir qu il puisse y avoir un blog sur le net ou on peut avoir des critiques instructives.
je voudrai apporter une contribution au debat d'aujourd'hui. A mon humble avis le probleme qui se pose aujourd 'hui et qui est plus grave se n'est pas de Ely soutient Sidioca mais le fait que le peuple se rue pour rejoindre se dernier suite à la demande d'un president sortant. Est ce que cela voudrai dire que le prochain president choisira a son tour son successeur compte tenu que le peuple n'a aucune volonté politique? Ely n'aurait il pas raison? Ou est ce que les hommes et femmes de principes n'existent plus dans notre pays?
Je voudrai avoir vos avis sur ces question Messieurs Medames.
Merci