pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

7 janvier 2008

QUI a besoin de l’autre?, L’hôpital public ou le médecin spécialiste



Que mes collègues qui incarnent les valeurs des médecins d’antan, les fideles au serment d’hypocrate, ne trouvent pas dans l’emploi du JE dont je vais en user et en abuser aucune satisfaction narcissique, mais un témoignage sincère et profond D’un médecin qui a roulé sa bosse dans cette jungle médicale que l’on appelle l’hôpital national.

Je me permets de sortir de mon silence dans ce milieu, au vu de la Greve qui prend en otage des malades qui n’ont pas choisi délibérément l’option de tomber malades, pendant que d’autres réclament leur droits légitime à la grève.

Que les médecins spécialistes arrêtent d’accomplir un service qui ils devraient accomplir contre un salaire, et renoncent en contre partie à cette paie pour la durée la Greve est légitime. Qu’ils prennent en otage une population de malades pauvre et défavorisée soulève des interrogations. Qu’ils choisissent entre le privé et le public mérite une réflexion.

Par contre ce que je trouve scandaleux est ce faux chantage au service public « qui dit payer nous plus ou laisser nous partir en privé. »

Que ceux qui n'aiment pas notre service public le quittent ou qu'ils arrêtent de cracher dans notre soupe.

D’une part le salaire amène tout médecin à réfléchir,

_Le salaire d’un médecin aussi dérisoire soit il est de 86.000 um dans le secteur public, avec une motivation en plus qui varie de 70 000 um pour le jeune médecin, à 350.000um voir 500000 um pour certains chef services, tenez vous bien il reste les indemnités des astreintes bidon trente jours 240 000 um pour parfois un seul médecin et les gardes. En plus de l’activité privée parfois au milieu des heures de service( d’astreinte ou de garde). Cette attitude ambiguë brouille la perception de notre profession.

.

_ D’autre part : l’hôpital est pourvoyeur de malades, un médecin qui ne travaille pas à l’hôpital ou ne passe pas à la télévision ne pourra pas assurer une clientèle qui lui permet en privé de joindre les deux bouts.

Si notre système de santé est mauvais, la faute est partagée entre les médecins, les pouvoirs politiques et en infime partie les citoyens.
Ces dernières années quatre classes sociales de malades se sont distinguées:
1_la classe des riches qui travail dans le secteur libéral et l'informel et les politiciens se soignent 'en France avec des prises en charges payées par le trésor public dans les hôpitaux parisiens Hôtel dieu , la pitié salpêtrière ou Necker .
2_La classe des fonctionnaires et petit cadres se soigne au Maroc ou en la Tunisie.
3_la classe de la solidarité : celle qui a une prise en charge type: "sécurité tribale" se soignent plus prés de chez nous à DAKAR
4_la classe pauvre et ne veut pas l'admettre et qui ne veut se soigner qu'en privé.

Ces dernières années d'autres classes de médecins se sont distinguées: chercher les faux des vrais
les professeurs( les vrais et les faux confondus) , les médecins
spécialistes (les vrais et les faux confondus) les généralistes (les administrateurs et praticiens)
1_les professeurs:

"Article en format brouillon la suite demain"

5 janvier 2008

Conseil d’un médecin.: Par le Dr. Seydna Ali Ould ZEIDANE L’hépatite "B" en Mauritanie : ensemble nous pouvonsarrêter l’endémie !

Le virus de l’hépatite B qui est un cousin proche duVIH n’a toujours pas de traitement curatif, mais aactuellement un vaccin efficace. Dans beaucoup de paysce vaccin a été intégré dans le PEV (programme élargiede vaccination) obligatoire pour tous les enfants. Cequi malheureusement n’est pas le cas chez nous. Lagrande fréquence de cette maladie chez nous est due àplusieurs facteurs dont la promiscuité et surtoutnotre façon de prendre le thé. Boire dans un verreaprès un malade ou un porteur chronique exposepotentiellement à la contamination. N’oublions pasaussi que c’est une maladie sexuellement transmissiblemême par la salive. La primo-infection est très souvent silencieuse et semanifeste rarement par un ictère. La périoded’incubation prend quelques jours puis la sérologiedevient significative. Le premier qui se positive estl’antigène HBc puis antigène HBs ensuite les anticorpsHBc et HBs. Cette sérologie est typique d’uneinfection récente et il faut refaire la sérologie sixmois après. Si en ce moment l’anticorps HBs estfortement positif et les antigènes HBs diminuent oudisparaissent, le sujet est immunisé. Si au contraireil y a apparition d’antigène HBe, la maladie a évoluévers la chronicité d’autant plus qu’il y a uneréplication de l’antigène HBc ou sa persistance à destaux élevés. Ce sont ces individus qui sont dangereuxqui propagent la maladie puisqu’ils sont d’apparencesaine. Ce portage chronique peut rester plusieursannées sans évoluer et peut évoluer avec le temps versla cirrhose et parfois celle-ci vers le carcinome (uncancer) hépatocellulaire. La solution est donc la prévention. Il n’y a aucundoute que demander à un mauritanien de laisser le thééquivaut à lui demander, pratiquement, de changer dereligion. Mais on peut agir sur les autres facteurs.
Dr. Seydna Ali Ould ZEIDANE
chirugien .Ancien résident des hopitaux de Tunisie. et Auteur

1 janvier 2008

USA : L’empire commence à s’écrouler !

USA : L’empire commence à s’écrouler !



L’histoire nous avait appris que les grands empires, depuis l’empire romain jusqu’à l’empire soviétique, s’effondrent toujours de l’intérieur. Les causes de cet écroulement sont liées à l’un de trois facteurs.

Premièrement lorsque cet empire essaye de s’étendre plus qu’il ne le peut. Deuxièmement lorsqu’il à réaliser des conquêtes en ignorant ses alliés et les droits des autres peuples. Enfin lorsque commence des querelles internes au sein de cet empire.

Au début des années quatre- vingt, personne n’imaginait que l’URSS, et avec tout le bloc Est,allait s’écrouler en moins de dix ans. Les néo conservateurs qui entouraient en ce moment là Ronald Reagan et, après lui, Gorge Bush le père avaient crié "victoire" en prétendant que ce sont eux qui ont fais chuté le bloc de l’Est. La réalité est autre. l’URSS

avait disparu parce que c’est un système qui s’est cisaillé de l’intérieur sur plusieurs années et, par conséquent, il était prêt à s’écrouler à la première occasion. Les vraies raisons, entre autres, de cette chute étaient l’annexion illégale de l’Afghanistan et la guerre interne entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan sur Nagorny Karabakh.

Après la chute du bloc de l’Est, il est resté un pôle unique dirigé par les Etats-Unis d’Amérique grâce à leur suprématie économique et militaire. Ce pôle était sujet à rester longtemps le seul dirigeant du monde surtout avec l’arrivée au pouvoir de Bill Clinton qui est un homme cultivé qui n’avait recours à la force que lorsqu’il épuisait tous les moyens diplomatiques

et en accord avec ses alliés. Durant les huit ans qu’il a passé au pouvoir, Clinton avait toujours privilégié la diplomatie à la force. Il avait essayé

de trouver une solution négociée aux grands conflits du monde : l’irlandais et l’israélo-arabe. C’était là une situation qui allait prolonger la survie du pôle unique.

L’arrivée en 2000 de Gorge W Bush et des "néo conservateurs" avait complètement bouleversé le monde.Ces adeptes de Lush Straus extrémiste qui a une vision imaginaire du monde divisé uniquement entre le bien et le mal, ils avaient cherché dès leur arrivée un alibi pour appliquer leurs agendas. Le 11 septembre était doute que El Qaïda d’Oussama Ben Laden est l’arme qui

a commis le crime mais on ne sait toujours pas qui aappuyé sur la gâchette. Cet alibi était utilisé pour envahir l’Afghanistan, détruire l’émirat des Talibans et disperser El Qaïda. Tout cela peut se comprendre…

Mais annexer l’Iraq, sans raison et en dehors de la légalité internationale, est une autre chose.

Je me base dans ma prédiction sur un ensemble de petits signes qui sont pourvoyeurs de ce déclin. Les néo conservateurs avaient annexé l’Iraq non seulement en dehors de la légalité internationale mais également contre la volonté de leurs alliés européens. Le mensonge "des armes de destruction massive" avait coûté à l’administration américaine très chère. La voici bloquée dans les marécages de l’Iraq. Les américains y ont attiré El Qaïda qui n’avait aucune existence dans ce pays. Le mythe du soldat américain

invincible, capable d’anéantir, tout seul, un bataillon est tombé. Voici cent cinquante mille soldats incapables de se protéger eux même contre les

attaques d’une poignée d’iraquiens.

La séquestration et la torture de milliers de gens dans Guantanamo, Abou Ghraïb, Bagram etc. a fais perdre à l’oncle Sam son âme et son prestige aux yeux des autres.

Les forces américaines qui sont éparpillées sur les cinq continents sont incapables de faire la moindre guerre conventionnelle, ni en Corée du Nord, ni en Iran, ni en Amérique du sud. La seule guerre que peut déclencher l’Amérique est une guerre nucléaire et celle-ci pourra détruire tout le globe vu la puissance actuelle des bombes. Les armes nucléaires sont des

armes de dissuasion et non des armes de guerre.

Le "Patriot-Act", cette loi instaurée après les événements de septembre et qui limite les libertés individuelles, malgré sa contradiction avec la

constitution des Etats-Unis, avait fait perdre au pays des milliards de dollars. Il est vrai que l’Amérique est le pays le plus riche du monde mais aussi le plus endetté et, par conséquent, il a besoin des investissements étrangers pour maintenir son économie.

Or cette loi met beaucoup d’obstacles devant la pénétration des individus et de ces investissements.



L’incapacité de l’administration américaine de traiter efficacement les conséquences du cyclone "Katrina" est un autre signe de faiblesse. Les nombreuses voix qui commencent à se lever contre ces faucons à ce sujet et

à propos d’autres marquent le début d’une véritable crise interne.

La politique extérieure de ces néo conservateurs a toujours été agressive. Ils n’ont jamais, vraiment, essayé de régler un problème. Au contraire ils en ont ajouté en partant du "principe du désordre constructif". En examinant, avec soin, les comportements de cette administration, nous verrons beaucoup de contradictions qui incarnent une déception qu’on ne veut pas reconnaître.

Les néo conservateurs ressemblent actuellement à un fauve blessé et un fauve blessé est capable de pire idiotie. Ils sont donc capables de noyer le monde dans des guerres dévastatrices mais qui ne rendront jamais

à l’Amérique la place quelle avait perdu.

Ce pôle unique américain s’effondrera avant 2030, la prochaine super puissance est asiatique. Elle est soit la chine soit l’Inde et l’Union Européenne sera sûrement une puissance économique mais jamais une

puissance militaire.

Par le Dr. Seydna Ali Ould
Zeidane.
chirurgien et ecrivain