pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

24 octobre 2010

ça sent le fumigéne

Je n’étais pas le seul à trouver l' article du ministre de la santé mauritanien publié dans la presse nationale comme un fumigène.
cliquer sur l'image pour lire l'article
Le gouvernement algérien a fait entendre son indignation suite aux propos du ministre comme en témoigne cet article algérien."Les relations entre l'Algérie et la Mauritanie sont tendues en raison des déclarations formulées par le ministre de la Santé de la République islamique de Mauritanie, accusant l'Algérie de financer les groupes terroristes."
cliquer sur l'image pour lire l'article
la diaspora sahraoui a réagit vivement aux propos de notre ministre citoyens:"Le ministre mauritanien de la Santé est une taupe marocaine"
cliquer sur l'image pour lire l'article

5 octobre 2010

Cheikh Ould Horma : Une sortie qui fait plouf !

Je vous avoue que je suis resté dubitatif à la lecture d’un long article paru sur le site de L'ANI propriété de l'actuel directeur « Général » par alliance de l'AMI et sur certains autres sites internet. Il s’agissait d’un texte intitulé comme une fable « quand le lion se métamorphose en lapin ».
cliquer sur la photo pour acceder au site Taqadoumy

Il est rédigé dans un excellent arabe, où la sagesse poétique de Zouhair Ibnou Abi Salma et un verset coranique se côtoient à tort pour vanter le mérite d’un général qui lave plus blanc. Le texte en question est signé sans aucune gêne de la main de l’actuel ministre de la Santé. Il s’exprime, en tant que simple citoyen. C’est d’ailleurs ce qu’il affirme à la fin de sa diatribe contre l’opposition, l’Algérie, les intellectuels et la terre entière. J’ai tenu moi aussi en tant que simple citoyen, né et grandi en Mauritanie à répondre à certaines fausses allégations de l’auteur.
cliquer sur la photo pour acceder au journal le calame
Il est inconcevable et même révoltant de balayer d’un revers de main le rôle légitime de l’opposition en tant que contrepoids au pouvoir de la part d’un ministre aussi citoyen soit-il dans un pays qui se dit démocratique. Ni de lui en vouloir à mort de ne pas approuver la politique du régime en place? Si elle soutenait aveuglement le pouvoir en place comme le fait votre parti et d’autres, le mot opposition n’aurait alors aucun sens dans ce cas de figure mais c'est plutôt, le mot majorité consentante, serviable, et corvéable à merci qui sied mieux.

Quant à vous, monsieur le citoyen ministre on se rappelle votre bras de fer dans une atmosphère délétère de « règlement de compte » avec votre collègue et rivale de toujours. Et on ne se souvient aucunement de vos reformes d’intérêt public. Vous êtes un bon médecin radiologue qui a toujours exercé dans le secteur libéral dont la maitrise et la connaissance du secteur public laisse à désirer. Vous devez votre présence à ce poste convoité à votre soutien indéfectible au Général putschiste devenu civil et à son premier ministre qui se trouve être au passage le mari de votre sœur.
A la lecture de votre pamphlet, quelques interrogations surgissent:
Qu’est ce qui vous pousse à faire l’éloge du Général, un remaniement en vue, un cahier de charges à honorer ou le plaisir de partager vos idées ? J’ai beau chercher, en vain, une idée ou une réflexion dans votre article qui pourrait aider ce pauvre pays à avancer. Au lieu de s’occuper du ministère de la Santé, maroquin dont vous avez la responsabilité, vous réfléchissez à haute voix dans un groupe de réflexion du nouveau parti UPR à l’éducation nationale. Vous n’arrivez pas gérer votre personnel, vos professeurs de médecine sont au placard (ministère), vos médecins spécialistes vous narguent, et vos médecins administrateurs sont en mode aspirateur.
Je reviens sur les jouets du Général qui pensait que les problèmes de la santé pouvaient être régulés par : Une IRM de 0,3 Tesla (imagerie par résonnance magnétique) achetée en 2010 et livrée en grande pompe. Qui a les mêmes caractéristiques que l’IRM de 0,3 Tesla de la clinique privée CHIVA (achetée il y a plus de dix ans). Au Sénégal, l’IRM n’est apparue que huit ans après, au jour d’hui, ils ont des IRM de 1,5 tesla.
Les deux scanners de 4 barrettes de Général electric (décidément, il est partout) continuent leur hibernation, faute de médecins radiologues compétents. Pour tout le reste, il suffit de faire un tour aux hôpitaux de la capitale pour se rendre compte du désastre et de la désolation que vivent les citoyens......
J’ai résisté jusqu’au bout de votre texte, tout en restant en apnée, pour ne pas respirer la haine que vous vouez à tous ceux qui ne partagent pas l’amour et l’admiration de votre guide éclairé. Vous traitez un intellectuel comme Bertrand Fessard de Foucault avec des termes réducteurs, et ignobles que mon éducation ne me permet point de citer ici ou ailleurs, coupable de consacrer son temps, son savoir et son expertise à faire des analyses intelligentes, et pertinentes de notre pays. A l’âge où d’autres auraient choisi de se consacrer à une retraite paisible et bien méritée, il a choisi et aimé notre pays quitte à froisser la France et ses intérêts.
Vous poussez le ridicule à son extrême quand vous lâchez sans réfléchir que l’Europe n’a reçu que 4 émigrés en 10 mois, grâce à qui ? À nos forces armées. Pendant que nos ressources halieutiques sont pillées.
Enfin, tout laisse à croire que vous êtes en service commandé. Quand vous usez et abusez des propos obscènes et irresponsables sur la presse et sur l’opposition. Vous donnez au Peshmerga ses titres de noblesse. Vous, qui êtes connu pour être un homme d’apparence calme et pieux. J’en suis encore à m’interroger si vous n’avez pas fait appel au service d’un peshmerga du marché local pour nous servir à chaud vos élucubrations.
Dr Kleib Ahmed Salem
Le médecin que je suis vous pardonne, par contre le citoyen est encore dégouté.