pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

18 juin 2010

Quand l'agrégation de médecine fait, en Mauritanie, l'objet de discrimination



Le docteur Zidane Seydna Aly est un ancien résident des hôpitaux de Tunisie. Auteur de plusieurs publications dans des revues scientifiques, il s’est inscrit, au mois de mai, à un concours du Ministère de l’Enseignement Supérieur, pour devenir professeur agrégé de médecine et faire bénéficier, ainsi, le pays de son expérience et de ses compétences. Or, la commission chargée d’étudier les dossiers a jugé son dossier irrecevable pour le simple motif que le candidat est «cloué sur un fauteuil roulant», suite à un accident vasculaire.



Victime de cette main invisible qu’on appelle le destin, le docteur Zidane aurait-il voulu planifier, voire préméditer d’enquiquiner l’honorable commission? Discrimination au pays qui affiche, partout, la devise Honneur – Fraternité – Justice? Hélas, nous oublions que nous sommes, tous, des handicapés potentiels, victimes du stress, de la surcharge de travail, des agressions permanentes exogènes et de l’humeur anxiogène de nos patients. Quant au docteur Zidane, il est victime de son apparence, du regard des autres et, tout simplement, de son handicap qui ne ferait pas «propre et net» dans un amphithéâtre de médecine, selon notre honorable commissionAlors que le dossier de notre confrère avait tous les critères définis par la législation et comptabilisait 28 points, dans leur cotation où 20 points suffisaient pour être retenu. Normalement, la sélection devrait s’opérer sur des dossiers et non sur des postures. A ma connaissance, il ne s’agissait pas de choisir les futurs athlètes olympiens mais des enseignants compétents. Comme pour tous les concours, cette sélection aurait dû assurer un recrutement transparent et honnête, loin de toute autre considération, dans le respect de certaines règles écrites, tenant compte du respect de l’égalité des chances et de la prééminence des compétences. Mais il est vrai qu’en Mauritanie, rectifiée ou non, …

"cliquer sur la photo pour acceder au journal le calame"
Le docteur Zidane a gardé intacte sa lucidité, toutes ses facultés intellectuelles et son bagage scientifique. Il continue à assurer une activité médicale à l’hôpital Cheikh Zayed, dirigeant un staff de chirurgie et conseillant la direction de l’établissement. Il est l’auteur de trois romans à succès. Il a publié, après son accident, un grand nombre de communications de valeur, dans des revues scientifiques renommées, et des articles pertinents, dans la presse, notamment Le Calame. Priver ce «médecin-courage» qui incarne l’image de l’intellectuel battant qui ne doit rien à personne, sauf à son Seigneur et à Sa miséricorde, à sa propre volonté et à sa soif de connaissances, à son épouse et à sa fille qui le soutiennent avec tant de dévouement, le priver de son droit élémentaire et constitutionnel est un crime. Aucun confrère ou collègue n’a osé dénoncer cette injustice car une certaine omerta règne dans notre milieu, depuis l’annonce de ce concours. La liste des candidats soulève, en aparté, bien des réserves, notamment sur les diplômes de certains candidats diplômés (CES) de pays d’Afrique de l’Ouest, soudain requalifiés en diplômés de France, parmi d’autres incohérences, tout aussi miraculeuses…
Comment, d’ailleurs, ouvrir un concours sans préciser le nombre de postes à pourvoir? Ceux qui seront admis porteront titre d’enseignant, sans forcément exercer. Aberration inexplicable. Et quand on constate la totale absence de calendrier précis d’examens, on ne peut que conclure à l’amateurisme des concepteurs de l’évènement. Avec le cas sus-décrit et notoire, désormais – je me félicite d’avoir contribué à cette révélation – de discrimination avérée, constituant, à lui seul, un motif légal d’invalidation de ce concours d’agrégation, suffira-t-il de porter l’affaire devant le conseil d'Etat pour bloquer tout le processus? Hier, on en aurait douté. Mais, aujourd’hui, en Mauritanie nouvelle et rectifiée…


Docteur Kleib Ahmed Salem
Neurochirurgien

12 juin 2010

Le libertinage de l'état mauritanien


Ce mail que je viens de découvrir dans ma boite a été envoyé entde ma boite mail remyk@yahoo.fr à mon 2eme mail negha2000@yahoo.fr le jeudi 31 mai 2001. j’ai tenu à le partager avec les kleibnautes. Eh vous! Que faisiez-vous ce jour là?
Le libertinage de l'état mauritanien est devenu de loin notre souci primaire pour la simple et la stupide raison, que l'état est totalitaire et ne se soucis guerre de nos revendications ,de nos opinions, ni de notre bien être.
Prenons un exemple rudimentaire celui de la télévision ou de la radio qui sont monopolisés par l’état.Où est la démocratie ?
Si le partie au pouvoir craignait le verdict des urnes aurait-il défier la rue ou ces militants (les réels et les fictifs) ?
Ce simple exemple qui témoigne de la supercherie de cette démocratie de cirque, avec un sénat formés de vieux dompteurs de tribus, des parlementaires jongleurs , des trapézistes de ministres.
En fin on ne peut imaginer un cirque sans clowns, des fauves et des vautours, tout ce bas monde se reconnaîtra.
Que l'état-gouvernement s'allie avec Israel ou avec le diable peu importe, mais qu'il s'occupe de son peuple.
Nous voulons un état de droit, une justice à un sens, et une vitesse.
Israel est une autre diversion fruit de l'imagination d'un vétérinaire bouseux, elle ne vaut guerre pour moi, que l'étendue de la trajectoire d'un crachat sur
son comandataire.
je n'ai aucune estime , pour ce gouvernement, ni pour les anciens et pour les gouvernés.
Les premiers, pour tous les malheurs causés au peuple mauritanien arabe ou non,ce peuple intègre et naïf:(les pauvres des bidons villes de Nouakchott, les enfants qui meurent, les femmes qui meurent suite à un grossesse dans notre fleuron de la santé l’Hopital
national aux 49 gardiens où la corruption moisie depuis le planton au directeur).Les anciens
présidents, et je cite le plus prestigieux le plus cultivé OULD Daddah, lui, aussi n'était pas un petit saint, il a torturé les "jeunes kadihine", Assassiné lâchement les ouvriers de Zouerate et nous a entraîné dans une guerre sans but un guerre stupide, une guerre abominable ou j’ai vu mes proches mourir pour rien et mes frères s’entretuer.
Ould Haidalla, les années d’obscurantismes ,les années de terreur et ,de méfiance, bref les années « rangers et gamelles ».
Ould Taya a accumulé à lui seule ,plus de terreur ,de malversation ,et de plan machiavéliques que les 24 années précédentes…..
Je reviens aux gouvernés pour leurs silence insolent ,et cette manie de se réfugier derrière la religion pour accepter la tyrannie et l’étouffement jusqu'à l’asphyxie.
Madame ou mademoiselle ,oh, peu importe, sachez que vous ,vous vous nourrissez de l'actualité fraîche distillée ,par les télévisions arabes et autres. Vous avalez ,avec l'appétit d'un orphelin, tout ce que l'on vous serve. Quant à nous ,nous notre but est d'éveiller cette génération et les futures pour les rendre conscientes de leurs droits et de leurs devoirs. Pour cela nous sommes pret à tous les sacrifices, jusqu’à payer de notre vie, pour une Mauritanie havre de paix et une vraie démocratie. je ne sursauterai point, parce que, "aljezeera" a parlé
de mon pays et je me découvre un soudain un regain d'intérêt pour le pays comme vous.
Moi elle coule dans mes veine et je la respire tous les jours.
Mr. faicel kacem ne m'apprendrai rien sur ma patrie , lui est un vendeur et moi un mauvais consommateur.La politique des rayons des de grandes surfaces, ne est
pas de mon goût. Enfin mon désir est de voir la situation changée ou s'améliorée.
La solution ne serait point ce pétrole, dernière trouvaille de ce parti-état .
Serait-il à l'origine de la déchéance et au déclin de notre pays ?
Ne renforcerait-il pas les riches et appauvrirait-il les pauvres par une croissance à deux vitesses, et une mauvaise répartition des richesses du pays ?