pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

28 avril 2011

Cyber-cerveaux nomades de Moussa ould ebnou est un plagiat

J’ai pris une pause pour lire la nouvelle de l’incontournable Moussa ould Ebnou « Cyber cerveaux nomades » paru dans le journal nouakchott info 2217 du dimanche 24 avril 20011. Il nous a gratifié d’une nouvelle, dont seulement lui , a le secret au sens propre et au figuré. Du debout à la fin, je suis resté bouche bée d’admiration pour la qualité de l’écriture et la portée profonde de la pensée de l’auteur jusqu'à ce que je découvre une fois de plus, qu'il a plongé sa main dans wikipedia et d’autres sources pour nous servir un autre plagiat. Sur ce blog nous avons eu à deux reprises à démontrer son formidable tallent de pilleur de cerveau et son profond mépris, lui et le journal nouakchott info où il publie, pour les lecteurs. je vous laisse le soins de trouver la difference entre le texte de notre compatriote et celui d'origine.




voici le premier extrait  de la nouvelle de moussa ould ebnou où il decrit son fameux vehicule rover robot ( photo 1 et l'erticle original qui decrivait Sojourner Premier robot à gambader à la surface de Mars Photo 2 . il n' y a aucune difference entre les deux extraits. vous pouvez agrandir les images en y cliquant.)

photo 1 extrait  de la nouvelle de moussa ould ebnou


Photo 2 :et extrait  du site  MARS PATHFINDER
Photo 3 extrait de la nouvelle de moussa ould ebnou

photo 4 : la meme phrase de la photo 3 a été retrouvée sur le site




Sur ce blog, il nous arrive souvent d’épingler des petits malins qui s’adonnent au plagiat et rarement à des gros malin comme c’est le cas cette fois-ci.
La liste et les liens des illustres cas de plagiat en Mauritanie :
  1. le plagiat du Dr. Abdallahi Ould Mohamed AWAH.
  2. La corruption en Mauritanie: le plagiat de MOUSSA ould EBNOU
  3. Mohamed Ould Mohamed Lemine (MOML) encore un plagiat
  4. Le plagiat de MOUSSA DIOP du journal le Quotidien de Nouakchott du 23 novembre 2009.