pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

23 septembre 2011

Au nom de tous ceux qu’on tente d’exclure

Le 13 Septembre 2011 un courriel a circulé sur le net en suivant le circuit de diffusion habituellement utilisé par un certain Horma (qui se passe de commentaire) : le mail objet de dissension est intitulé : « A Monsieur le Doyen de la faculté de médecine de Nouakchott Objet : Témoignage pour toute fin utile ». (cliquer sur ce lien pour lire la lettre):
 http://docteurkleib.blogspot.com/p/monsieur-le-doyen-de-la-faculte-de.html

Où  il est question de rumeur et de calomnie. C’est là où j’interviens pour apporter  moi aussi mon témoignage afin d’apporter sereinement quelques éléments de réponses, pour rétablir la vérité. . Je vais m’abstenir de citer les titres de Docteur ou de Professeur dans mon texte non pas par mepris mais par paresse.

Ce débat soulevé par ould weddih Abdallahy sur le net a suscité au début mon admiration par son caractère soudain de révolté face à un ordre établi, puis mon indignation (par la suite) quand j’ai su, le vrai du faux. Dans son pamphlet, Il s’est permis de s’attaquer à un collègue qui n’est autre que, le médecin de mes enfants et mon médecin traitant avant que je ne devienne médecin et neurochirurgien plu tard. Qui est un médecin irréprochable sur le plan professionnel et humain mais caractériel comme le sont les gens du nord. La lettre est bien écrite avec très peu de fautes d’orthographe avec un style simple et soigné. Qui témoigne de la préparation méticuleuse et de l’intention préméditée de nuire. Les experts reconnaîtront la signature de La branche médicale d’Aalqaida qui a tiré à boulet puante sur un collègue sans sommation.

Il a défilé sa meulière professionnelle, toute destinée à une brillante une carrière universitaire. Qui a débuté par un CES de pédiatrie buissonnière à DAKAR, un opportun poste de chef de service et à fini par un titre de professeur en dernière position au concours d’agrégation et un cuisant échec lors de l’élection du chef de département mère-enfant malgré une forte mobilisation des islamistes.

Le lecteur attentif saura déceler mon ironie quand, il s’amusera à taper le mot « WEDIH » dans la rubrique auteur sur le site pubmed ou dans le medline deux moteurs de recherches scientifiques. Nada, niet, rien, zéro articles (voir photo ). Même pas le minimum pour prétendre à une carrière de contractuelle. Un scientifique qui ne publie pas est un scientifique mort. Quelle injustice pour cet éminent professeur qui a formé 2 générations de pédiatres et sauvé d’une mort certaine 60 % de nos bébés qui étaient voués à une mort certaines selon lui.

Il n’ pas hésité à brandir modestement son titre de chef de service depuis 6 ans date de la fin de la dernière promotion des résidents pour prétendre à une légitimité à la faculté qui l’a crée du néant.

Sur le plan pratique : l’érudit néonatologue que les anglais ; les américains, et la terre entière nous envient dit sans aucuee gène , qu’il a demandé et obtenu la séparation des urgences pédiatriques des urgences néonatales. Comme un exploit alors que ‘en réalité il s'agit d'une connerie.

D’où viennent les nouveau-nés en quête d’une réanimation : de la salle de travail de la maternité en général ? Qui se trouve à 200 mètres du service de pédiatrie. En suivant l’itinéraire, on met 30 minutes, y compris les temps d’arrêts au 4 portes cadenassés. Ainsi les nouveaux nés en détresse respiratoires, les prématurés et les ictériques son acheminés dans les bras des leurs parents dans le froid et sans oxygènes gémissant ou cyanosés tout le long du trajet et notre chef de service s’en vante. Car souvent à l’arrivé, soit il n’y a pas de lampe chauffante, pas de couveuse ou tout simplement le chef « lui » a décidé de fermer son service comme on ferme sa propre boutique  lors de la prière du vendredi.

Ce service objet de toute les convoitises est un service de néonatologie où il n’y ni HOOD ni KTVO ni KTAO ni exsanguino-transfusion où les conditions d’asceptie laissent encore à désirer en 2011. Le lavage des mains, le port des bonnets et masque du personnel ne son pas encore obligatoires.

Enfin je suis arrivé à la conclusion que l’objet de son témoignage n’avait qu’une fin réellement inutile de nuire lâchement à son collègue et au-delà à nous autres qui devront etre priver de l’enseignement universitaire au nom d’une certaine logique que weddih et son clan tentent de véhiculer à travers une lecture erronée des textes régissant l’enseignement supérieur qu’ils semblent ignorer en bafouant les règles élémentaires en témoigne ce mail diffuser à grande échelle alors qu’il devrait être une correspondance interne. Cette infraction est passible d’une sanction allant du blâme à l’exclusion du corps enseignant.

Dr kleib
Neurochirurgien
Centre Hospitalier National
Au nom de tous ceux qu’on tente d’exclure