pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

5 janvier 2008

Conseil d’un médecin.: Par le Dr. Seydna Ali Ould ZEIDANE L’hépatite "B" en Mauritanie : ensemble nous pouvonsarrêter l’endémie !

Le virus de l’hépatite B qui est un cousin proche duVIH n’a toujours pas de traitement curatif, mais aactuellement un vaccin efficace. Dans beaucoup de paysce vaccin a été intégré dans le PEV (programme élargiede vaccination) obligatoire pour tous les enfants. Cequi malheureusement n’est pas le cas chez nous. Lagrande fréquence de cette maladie chez nous est due àplusieurs facteurs dont la promiscuité et surtoutnotre façon de prendre le thé. Boire dans un verreaprès un malade ou un porteur chronique exposepotentiellement à la contamination. N’oublions pasaussi que c’est une maladie sexuellement transmissiblemême par la salive. La primo-infection est très souvent silencieuse et semanifeste rarement par un ictère. La périoded’incubation prend quelques jours puis la sérologiedevient significative. Le premier qui se positive estl’antigène HBc puis antigène HBs ensuite les anticorpsHBc et HBs. Cette sérologie est typique d’uneinfection récente et il faut refaire la sérologie sixmois après. Si en ce moment l’anticorps HBs estfortement positif et les antigènes HBs diminuent oudisparaissent, le sujet est immunisé. Si au contraireil y a apparition d’antigène HBe, la maladie a évoluévers la chronicité d’autant plus qu’il y a uneréplication de l’antigène HBc ou sa persistance à destaux élevés. Ce sont ces individus qui sont dangereuxqui propagent la maladie puisqu’ils sont d’apparencesaine. Ce portage chronique peut rester plusieursannées sans évoluer et peut évoluer avec le temps versla cirrhose et parfois celle-ci vers le carcinome (uncancer) hépatocellulaire. La solution est donc la prévention. Il n’y a aucundoute que demander à un mauritanien de laisser le thééquivaut à lui demander, pratiquement, de changer dereligion. Mais on peut agir sur les autres facteurs.
Dr. Seydna Ali Ould ZEIDANE
chirugien .Ancien résident des hopitaux de Tunisie. et Auteur

1 commentaire:

ya akhi a dit…

non mon cher ami; la mauritanie adopte depuis deux annee le vaccin contre l'hepatite B, desormais il fait partie du PEV mauritanien.