pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

7 août 2007

Interview exclusive avec Le Capitaine Sid Ahmed Ould Sidha

Interview exclusive avec Le Capitaine Sid Ahmed Ould Sidha à lire dans le journal le calame réalisée par Dr kleib


‘’J’ai tenu à court-circuiter mes supérieurs pour alerter le chef de l’Etat et l’opinion publique sur la situation catastrophique de l’armée’’.


L’événement est assez rare pour susciter l’intérêt de l'opinion publique. Un officier de l'armée qui prend le risque et la peine d'écrire au chef de l'Etat mauritanien témoigne d'un profond malaise au sein de l’Armée. La corruption et les détournements qui y ont cours depuis des années et qui se poursuivent actuellement sont la goutte qui a fait déborder le vase, selon lui.‘’Des soldats affamés, mal soignés qui vivent dans des zones désertes risquent à tout moment de se rebeller’’, écrit-il. Pour y voir plus clair, Le Calame a interrogé Sid’ Ahmed Ould Sidha
Le Calame : C’est la première fois qu’un officier en exercice écrit une lettre au président de la République pour dénoncer la situation de l’Armée. Qu’est ce qui vous a poussé à le faire?

Sid’ Ahmed Ould Sidha : Je suis capitaine de l’Armée nationale recruté en 1992 et formé à l’EMIA. J’ai été major de ma promotion. J’ai ensuite effectué une formation d’ingénieur à l’école militaire polytechnique en Algérie et j’ai encore fini major. J’ai fait une année à l’état major national. Puis une année à la direction de la marine nationale. Je suis titulaire du DEA en architecture et technologie des ordinateurs de l’université de la Laguna en Espagne, où je suis actuellement doctorant en interaction homme-machine. Depuis janvier 2007, je suis à la direction de la Marine nationale. Mon souci premier est la situation des militaires, le processus politique, je laisse le soin aux politiciens de s’en occuper. Je suis un militaire de carrière qui ne veut pas choisir le chemin des armes pour faire entendre sa voix

Mais pourquoi cette lettre ouverte au président?
Vu son statut de chef suprême des forces armées et vu la situation dramatique que vivent nos militaires qui n’est pas transmise au chef de l’Etat, et afin d’éviter tout dérapage qui pourrait rappeler les douloureux événements de 2003 et 2004, j’ai tenu à court-circuiter mes supérieurs pour alerter le chef de l’Etat et l’opinion publique. Auparavant et à maintes reprises, j’ai interpelé mes supérieurs sur l’état de notre armée en vain.

Est-ce que votre attitude est dictée par votre lien de parenté avec l’ancien président Ould Taya?
C’est ce qui pourrait paraitre à première vue et c’est ce que certains, afin de discréditer mon attitude saine et sincère, essaieront de véhiculer. Au contraire, la situation de l’armée ne date pas d’aujourd’hui, c’est pour cela que j’ai décidé de démissionner en 2000-2001. Démission qui fut refusée sous plusieurs prétextes et désorientée de sa cause principale. Juste après, il y a eu l’arrivé du chef d’état major, feu le colonel Ould N’diayane qui a suscité beaucoup d’espoirs au sein de l’armée, mais il s’est avéré que la machine de la mafia militaire était plus forte que ses ambitions. Même cas que pour le dernier, le colonel Ould Boubakar. A mon avis, la solution n’est pas de changer un chef d’état major mais de réformer profondément l’Armée et mettre à l’écart certains de ses dignitaires qui lui portent préjudice.

De quoi souffre actuellement l’armée selon vous?
Notre armée souffre principalement d’une mauvaise gestion de ces ressources d’une part, à travers la vente de carburant de servitude, la vente des munitions d’instruction, le détournement des fonds d’alimentation, d’habillement et de santé. Et, d’autre part, du mauvais encadrement par la mauvaise planification des formations, le manque de préparation opérationnelle, l’emploi des militaires dans d’autre fonctions comme celles de bergers de colonels, chauffeurs et le plus souvent comme domestiques et surtout l’injustice au recrutement, à l’avancement et aux promotions. Tous ces points réunis ont eu un impact négatif sur le moral des troupes sur le terrain.

Est-ce que vous savez ce que vous risquez en écrivant cette lettre au chef de l’Etat?
Tout militaire est supposé être prêt à sacrifier sa vie pour l’intérêt de son pays. Alors je ne peux donner plus dans ce sens.

Pensez-vous que notre armée est assez préparée pour défendre le pays?
Actuellement non, à cause d’une forte dégradation de son état opérationnel, du manque d’entrainement et le bas moral de nos troupes.

Est-ce que vous pouvez nous donner des renseignements plus précis?
Je ne pourrais vous divulguer plus pour la sécurité des mes collègues sur le terrain qui souffrent de froid, de la famine et du manque d’équipement à Ghalaouiya, Lemgheyti, Cheggatt etc.

Existe-t-il des conflits au sein du commandement de l’armée?
Effectivement, des conflits de différentes causes existent au sein de la chaine de commandement de notre armée. Ils sont d’ordre politique, idéologique et surtout économique. Les dernières années en témoignent, précisément les arrestations de 1990 et 1991, les événements de 2003 et 2004, les coups d’Etat de 2005, l’enrichissement insolent et exagéré de certains chefs militaires ainsi que leur implication dans les différents processus politiques toutes tendances confondues.

Comment s’exprime ce conflit dont vous parlez et quelle sont ses répercussions?
Il s’exprime à travers des affectations qui n’obéissent qu’au critère de fidélité, de serviabilité et corvéabilité à l’un des clans militaires influents à un moment précis et non sur des bases de compétences ou loyauté envers la patrie . Ce qui a entrainé une frustration au sein d’une armée désorganisée et fragilisée.

Quelle solution proposez-vous pour améliorer la situation des militaires?
Les militaires ont toujours reçu des promesses sans suites. Ce qui fait que toute solution envisagée dans ce sens doit être appliquée dans l’immédiat. Ils ne demandent pas l’impossible sinon tout simplement une bonne gestion des fonds destinés à l’armée, une justice et un bon encadrement.

Selon vos dires si la situation perdure, il y aurait un risque de soulèvement militaire?
Avec toutes les fausses assurances données par les chefs militaires sur la situation de l’armée, le passé à démontré que tous les événements douloureux que notre pays à connus ont eu pour origine une fraction ou une autre de notre armée. Il est temps que le chef de l’Etat dûment élu prenne les choses en main afin de nous éviter un retour en arrière ou une insurrection incontrôlable.

Propos recueillis par Dr Kleib
merci à google traduction
version en anglais

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Dr Kleib, can you translate your posting for me?
thanks

Dr kleib ahmed salem a dit…

je suis desolé pour l'anglais je peux à peine lire une publication scientifique en anglais.Mais j'ai grace à GOOGLE fait une traduction robotique pour vous.excusez moi.
si il y a qlq 1 qui peut cooriger je lui serai reconnaissant
merci

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

1-tu as effacé un commentaire Doc.C'est pas genial. pourquoi ?
2-J'ai lu la liste des "30 matieres grises "sur le blog. tu ironises je penses quand tu dis que tu es fiere.
Sid'aly OULD N.

Dr kleib ahmed salem a dit…

Mr Sid'aly OULD N.
Le commentaire une question était un visiteur qui m’a traité avec un terme assez flatteur. J’ai effacé ce posting. L’objectif du blog n'est pas de me mettre sous la lumière mais de l’utiliser comme une porte d'expression libre de façon intelligente et mature.
Non la liste
Je n’ironise pas quand je dis que suis fière, cependant je me moque un peu des NOUAKCHOTT info le torchon qui ne prend pas la peine de vérifier sa liste ou soit ils ne savent pas ce que signifie vivre à l’ « étranger » il y a un bon nombre de nos matières grises qui ont regagné le pays Dieu merci.
.

Anonyme a dit…

lu pour vous sur le site alkhbar en arabe:
http://www.alakhbar.info/page1.php?id=7914&catid=2


هل تتجاوز المؤسسة العسكرية صعوبات الإرهاب والهجرة السرية(الأخبار إرشيف)
انتقد ضابط في الجيش الوطني الموريتاني ما يعتبره وضعية مزرية تعيشها المؤسسة العسكرية. وكان النقيب سيد أحمد ولد سيدها قد أقدم على سلوك نادر الحدوث في المؤسسة العسكرية عندما وجه رسالة إلى رئيس الجمهورية ليطلعه على أوضاع الجيش الوطني.

صحيفة القلم الناطقة بالفرنسية التقطت الخيط وأجرت حوارا مع النقيب ولد سيدها نشرته يومية الأمل الجديد (اليوم الجمعة10/08/2007). وعن سبب توجيه الرسالة للرئيس قال النقيب: "إن الرئيس هو القائد الأعلى للقوات المسلحة ونظرا للوضعية المأساوية التي يعيشها عساكرنا والتي لا تنقل إلى رئيس الجمهورية وأخيرا من أجل تجنب أي انحراف قد يعيد إلى الأذهان أحداث يونيو 2003 وما حدث سنة 2004حرصت على أن أتجاوز رؤسائي لإشعار رئيس الجمهورية والرأي العام. وقبل ذالك أبلغت قادتي مرارا بشأن حالة جيشنا لكن دون جدوى".
وعن معاناة المؤسسة العسكرية قال : " يعاني جيشنا أساسا من سوء تسيير موارده من جهة وبيع الذخيرة التدريبية واختلاس الأموال الخاصة بالتموين والأزياء والصحة. ومن جهة أخرى من سوء التأطير المتمثل في سوء التخطيط للتكوينات وغياب الإعداد العلمي واستخدام العسكريين في وظائف أخرى من قبيل مهمات الرعاة والسائقين وفي أغلب الأحيان كخدم منازل وفوق ذلك الظلم في مجال الاكتتاب والترقية كل هذه النقاط مجتمعة كان لها انعكاس سلبي على معنويات الوحدات في الميدان.
ونفي أن النقيب ولد سيدها أن يكون لقرابته بالرئيس السابق معاوية ولد سيد أحمد الطايع أي دور أو تأثير في موقفه هذا معتبرا أن البعض سيوظف هذا العامل لأغراض خاصة.
وفي السياق ذاته أعرب عن اعتقاده أنه لا يخشى أية تهديدات لأنه كعسكري مستعد ليفقد حياته في أي لحظة فداء للوطن على حد وصفه.
وكشف النقاب عن صراعات قائمة بين قيادات الجيش وهي ذات طابع سياسي وأيديولوجي واقتصادي بشكل خاص والسنوات الأخيرة تشهد على ذلك -حسب وصفه- وتحديدا اعتقالات 1990-1991وأحداث 2003-2004وانقلاب أغسطس 2005والثراء المفرط والفاحش لبعض العسكريين وكذا تدخلهم في مختلف المسارات السياسية.
واقترح الضابط الذي خرج عن صمته أن يتم تنفيذ أي مقترح يتم لإصلاح الأوضاع في الجيش معتبرا أن العسكريين تلقوا وعودا كثيرة راحت أدراج الرياح وأنهم لا يطالبون بالمستحيل فهم يردون فقط تحسين تسيير الأموال الموجهة للجيش والعدالة وتأطيرا جيدا.
ولم يستبعد حدوث انتفاضة من داخل المؤسسة العسكرية احتجاجا على هذه الأوضاع داعيا الرئيس المنتخب سيدي ولد الشيخ عبد الله أن يجنب البلاد عدم الاستقرار أو حركة تمرد لا تمكن السيطرة عليها.
وقد دخل ولد سيدها المؤسسة العسكرية 1992 ليتلقي تكوينه الابتدائي في المدرسة العسكرية لمختلف الأسلحة بأطار حيث كان رئيس دفعته عمل بقيادة الأركان والبحرية ومديرية البحرية الوطنية وهو يعمل منذ يناير 2007في مديرية البحرية الوطنية.
وهو حاصل على دبلوم الدراسات المعمقة في الهندسة المعمارية وتكنولوجيا المعلوماتية ويعد دكتوراه في موضوع العلاقة بين الإنسان والآلة في جامعة "لاغونا" بإسبانيا.