pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

6 avril 2008

Président ou épicier grossiste


Le président mauritanien n'a pas été convaincant sur le fond et la forme dans son « discours surprise » à l'occasion de….. Pardon il n’a pas d’occasion. Il a surpris tout le monde. Il est en fin sortie de son silence. Face aux derniers événements qui menaceraient la survie de son régime et qui ont finit par lui ouvrir les yeux et le sortir de son hibernation.

1- L’évasion d’un dangereux terroriste garce à des complicités
2- L’armée et la police incapables de retrouver les assaillants de la boite VIP
3- Son épouse KHATOU dont le nom est devenu un label KB, qui lui fait de l’ombre «ça ne date pas d’hier».
4- La triade des colonels qui muent en généraux, ce qui n’est pas de l’avis des autres
5- La crise socio-économique
6- Le ras le bol général des populations
7- L’association des maires du nord qui a diffusé une vidéo choc sur YOU tube
8- La guerre économique proclamée entre les tribus SMASSIDES et Oulad bisbaa dans le ciel
9- le fantôme du retour de l’ex dictateur Taya ou de son sbire ELY
10-L’insécurité est grandissante
Ce discours qui se devait d’être rassurant a créé une inquiétude grandissante au vu des derniers événements tragiques qui ont secoués le pays. L’augmentation des salaires des fonctionnaires promise n’est pas la solution miracle après l’échec de la main tendue au ciel « Les mesures dont je viens de parler sont, par nature, des actions palliatives par lesquelles nous cherchons à réduire la souffrance de notre peuple au cours des prochains mois, en attendant une saison pluviale, que nous prions Allah de rendre abondante et prospère » extrait du discours présidentiel.
Qu’est ce qu’il nous promet ? Rien de consistant. Car le pouvoir se moque du peuple, pourvu qu’il subsiste.Tout est matière à réflexion dans ce discours, loin de moi toute ironie. Quand il dit dans son discours qui ressemble plus à un discours de campagne:
« 1°) assurer une aide alimentaire aux plus démunis ;
2°) garantir un meilleur approvisionnement en denrées de première nécessité et une meilleure régulation des prix sur le marché ;
3°) créer davantage d'opportunités d'emploi et d'activités génératrices de revenus ;
4°) accroître la production agricole. » Extrait du discours présidentiel.
Ma question est celle de savoir comment va t il faire? Et dans combien de temps?

Il ne s’agit pas de faire des promesses pour apaiser les affamés, rendre la justice et garantir la sécurité. L'éducation quant à elle est renvoyée aux calendes grecques personne ne s’en. Soucie.Le président a eu la maladresse de laisser pousser comme un champignon empoisonné le nouveau parti ADIL tout autour de lui, tout en s'abritant derrière les derniers du CMJD. Il dit par ailleurs « j'ai donné instruction au Gouvernement pour qu'il fasse de l'année 2008, une année de l'agriculture dans notre pays, » Extrait du discours présidentiel.
Ce qui serait rassurant s’il ne s’agissait de rien d’autre que de Présider un gouvernement qui ne vaut pas grande chose en valeur absolue et dont l’autorité ne dépasse pas les blocs où il siège. Ce qui est une tâche ardue qui relève d'un numéro de grande illusion.
Les bien-pensants qui se font entendre ces derniers jours ne me contrediront point. Pendant ce temps l'opposition, sponsorisée nourrie et blanchies par le gouvernement, reste silencieuse et ne se fait entendre que quand il s'agit de manifester contre des événements aussi lointains que le proche orient.
Ce discours d'épicier à calculette, (vous diront sans hésitation tous les économistes avertis qu'il n'est pas réalisable ainsi.) ne doit rester qu’un discours d’épicier en compagne cantonale ou municipale.Jamais un discours n’a brillé autant par sa médiocrité où on pouvait lire une chose et son contraire.
Enfin, je ne résiste pas à l’envies de lire et relire une phrase qui n’a aucun sens même si elle sort da la bouche d’un président dûment élu « Il n'est pas donné à un pays comme le nôtre, ni à aucun pays au monde- quelles que soient par ailleurs les ressources dont il dispose- de traiter des situations structurelles amplifiées par des facteurs exogène, par des mesures conjoncturelles ; quelle que soit, du reste, l'envergure de celles-ci. » extrait du discours présidentiel.
Ce ne sont pas que ces paroles dénués de sens que la population aurait aimé entendre de la bouche du président.
Dr kleib

7 commentaires:

Anonyme a dit…

En Mauritanie, l'opinion est à l'expectative, le peuple est désemparé et ne sait que faire. Prions Allah que les jours avenirs ne nous réservent que du bien.

Sanhaji

Dumuro a dit…

See Please Here

Guhn a dit…

See Please Here

ami a dit…

kleib il faut pas chercher de faire la plymoque entre ouald boussba et essmassid une seul tribu frere

Anonyme a dit…

docteur
tu vas un peu loin une fois de plus,encore. il faut avooir un FREIN.les mauritaniens sont mauvais et tres dangereux surtout les maures.

Anonyme a dit…

depuis 18 heures on entend des tirs d'armes à nouakchot à tevragh zeina du coté du centre émeteur

Anonyme a dit…

vas y comme ca