pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

24 septembre 2007

HALT ouvrez les yeux


HALT ouvrez les yeux


Quand la Mauritanie souffre d’amnésie et d’hypocrisie et que le colonel ancien directeur de la sureté et complice de toutes les atrocités de son mentor de dictateur et bientôt candidat présidentiel de 2012, et nouveau magnat de la téléphonie mobile en Mauritanie , Ely Ould Mohamed Vall, plaide pour de véritables systèmes démocratiques en Afrique en disant qu’il est grand temps pour nous tous de comprendre que l’instauration dans nos pays africains de véritables systèmes démocratiques, solides, durables et stables est une exigence absolue et non une option parmi d’autres », a-t-il déclaré. Il y a un proverbe bien de chez nous qui dit littéralement « ne meurt qui n’a pas encore eu sa journée ».Au milieu des chefs d’états arabes au Qatar des tels propos pouvaient passer à la rigueur, mais en Afrique je trouve scandaleux que ce criminel et voleur notoire des biens public puisse jouir d’une reconnaissance et quelque soit sa repentance. Le peuple mauritanien est un pays quia tant souffert des militaires et de leurs vassaux. Le vieux président ould cheikh abdallahi et sa politique militairement assistée est la preuve vivante que la souffrance et l’agonie du peuple n’est pas enclin de finir. Le pauvre mauritanien affamé, docile et corvéable aveuglé par le mince espoir d’un futur meilleur restera berné par des militaires véreux et peu patriotiques. Le réveil sera douloureux .les génération futurs qui ont souffert d’une mauvaise éducation, d’une perte de tous les repères sociaux et culturels , laissées à l’abandon comme un bateau dans la houle chavirerons encore et encore dangereusement. Nous devrons répondre « coupable par notre silence » devant l’histoire de tous les malheurs de notre pays depuis l’indépendance à ce jour.
Enfin, aucun mauritanien ne doit oublier que TAYA et ELY quelque soit la virginité qu’ils se sont achetés resterons dans la mémoire collectives comme des criminels sauf que en plus Ely doit répondre de ses crimes économiques.

Dr kleib
"sous l'emprise d'une colère saine"comme disait l'autre

47 commentaires:

Anonyme a dit…

" Pardonnez-les, ils ne savent pas ce qu'ils font", il ne manquait que ça pour que la colère soit vraiment saine!
DAB

G Sand a dit…

Salut
je viens découvrir ton blog, assez consistant mais il manque un chouia de legereté et d'humour

merci

G Sand a dit…

Doc.....entre chienne de garde...c'est bien un honneur, sauf si on ne connait pas, comme les potes cridémiens

DR es irabiha a dit…

irabiha G sand fatis123 et autres surnoms que tu utilises pour tromper ou applaudir
X avait raison tu es une.........

Dr kleib ahmed salem a dit…

il n'est pas dans mes habitudes de polimiquer. j'ai réagis sur cridem sur un posting sur les ONG en géneral surtout les ong mauritaniennes. je trouve lamentable et mesquins ceux qui profitent du malheur des autres.
des handicapés, des pauvres, des orphelins. je n'ai rien contre cette femme que je ne connais pas IRIBIHA.Comme je n'ai rien contre KHATOU, si elles ne s'etaient pas mises audevant de la scéne mediatique cybernautique en nous imbibant de contre verités au sujet des ONG. qui se devaient d'etre comme disait Shivji « des
associations non gouvernementales, non politiques, non partisanes, non
idéologiques, non académiques, non théoriques et à but non lucratif, composées
d’individus bien intentionnés, ayant pour ambition de changer le monde
afin, de le rendre meilleur pour les pauvres, les marginalisés et les
groupes opprimés ».

Mes propos étaient mesurésn saufs que ceratins internautes anonymes ont crus entendre par le terme flateur de chienne de garde une insulte.

Anonyme a dit…

Tu as déclenché un tremblement au milieu des femmes des ONG autrement dit tu as secoué le cocotier bravo Docteur je te félicites parce que tu n'as pas répondu à ces crétins de GOURDIGUENS qui n'ont pas compris ton message tu as gardé ton humilité. Moi je n'aime pas tes idées surtout quand tu attaque gratuitement la famille DADDAH ou certains militaires mais je respecte ton franc parler.
Si tu fais cela pour te faire remarqué pour te rapprocher du pouvoir c raté !
Si c pour le plaisir cynique de faire mal aux autres. C pitoyable.
Si c une forme de frustration du à l’exil .que dieu te pardonne.
X ould Y n’est pas qui veux.
Moi je n'aime pas tes idées surtout quand tu attaque gratuitement la famille DADDAH ou certains militaires mais je respecte ton franc parler.

mohamed lemine ould aliyoune
Côte d'Ivoire Abidjan

Anonyme a dit…

Salut à tous,salut toubib
Je viens de découvrir ton blog, grâce au cridem, pas mal de choses et sutout tu n'as pas ta langue dans ta poche (loin de moi tout esprit carabin!)C'est bien de parler de ce que tout le monde sait, ça ne changera pas notre bled mais au moins, ça ouvre le débat. Les ONG ne sont pas toutes pareilles, ça depend de qui est derrière, donc ne jugeons pas tout le monde de la même manière. A quand un état des lieux du système sanitaire en RIM?
Bonne continuation à tous pour le ramadan. Un peu plus de légèreté effectivement ne nuira pas à ton blog.
A plus.

ya akhi a dit…

docteur continuez a nous soigner de tous les maux de notre chere societé meme si certains sont blessés par tes therapies car les traitements palliatifs existe et on peut amputer toute une jambe pour que le mal s'arrete et n'atteint pas le reste du corps, ceux qui hurlent a chaque therapie ecrite de votre plume d'or sont ceux qui profitent de la malaise de notre peuple pour s'enrichir, hier j'etais chez un ami et j'etais etonné par les centains de draps et de caisses d'alimentation que j'ai pu savoir qu'ils sont offerts par un de nos "mangeurs" a cette famille qui n'a jamais vu tintan et meme pas le brakna, c'est honteux, mais ce jour j'ai vu notre premier ministre a la tele dit qu'apparement le message de changement n'a pas encore passé et que le chef de l'etat voulait que le changement reel survient, meme si je suis certain qu'il n'arrivera pas avec boidel ni avec les barons "mangeurs" de l'ancien PRDS qui apparement n'ont pas arreter de "manger" au milieu du mois béni de ramadan, qu'allah protége la mauritanie de ses fils avant l'ennemi..

Anonyme a dit…

vive ely o/ mohamed vall vive la mauritanie vive sidi o/ cheikh abdallahi vive mohamed abdel aziz

Anonyme a dit…

avec le dernier mouvement vers la SNIM la mauritanie va bénéficier d'un montant de 1 milliard dollar
c'est bon pour la mauritanie

Anonyme a dit…

la famille daddah = 0
la mauritanie a prie le bon chemin

Anonyme a dit…

Je viens de découvrir ton blog, grâce au cridem, pas mal de choses et sutout tu n'as pas ta langue dans ta poche (loin de moi tout esprit carabin!)C'est bien de parler de ce que tout le monde sait, ça ne changera pas notre bled mais au moins, ça ouvre le débat. Les ONG ne sont pas toutes pareilles, ça depend de qui est derrière, donc ne jugeons pas tout le monde de la même manière. A quand un état des lieux du système sanitaire en RIM?

Anonyme a dit…

tu dis de Mr Ely Ould Mohamed Vall:
" ..en Afrique je trouve scandaleux que ce criminel et voleur notoire des biens public puisse jouir d’une reconnaissance et quelque soit sa repentance. "

malgré ta soit disant colère "saine", saches que tu payeras lourdement cher ces propos.

à bientôt alors, Docteur-suicidaire-non-heroïque...

à bientôt...à bientôt...

Entre toi et moi il y aura justice inchallah, laquelle des justices? ça, on le verra quand on sera entre hommes.

Ely Ould Mohamed Vall

Anonyme a dit…

mr ely ould medval arrete de te connecter comme un amateur de l'université de picardie "labo",si tu ne veux pas que je t appel sur ton portable, ,,,, bon courage finis ton diplome on jouera au foot si tu veux c mieux pour toi que de te faire passerpour ce criminel
dr kleib

Anonyme a dit…

Excellent!! tu es entrain de me confondre aux quelques éléments moritaniens se trouvant à l'université de Picardie "labo" comme tu dis....il ne manquait plus que cela...lol.
Alors Dr Kleib, tu pense qu'on ne peux plus écrire d'ici sans être les personne que tu connais éventuellement...tu es marrant...je suis sûr que tu t'es fait ton idée maintenant sur une personne "inocente", pensant que celle-ci ou celui-là t'a écrit aussi "méchament"....et dans ce cas je te demande de m'appeler sur mon téléphone si tu prétend l'avoir....
J'avoue que j'ai trouvé l'adresse de ton blog déjà saisie sur le poste que j'utilise maintenant et qui est le même que la dernière fois...mais je ne joue pas au foot avec toi ni avec aucun mauritanien.
Je connais à qui tu fais allusion mais tu te trompes. Je ne suis ni Hav ni Kh ni Nour ni Moh ni Nez ni Mous...etc. que tu connait apparmment pour avoir joué au foot avec toi d'après toi, mais je suis simplement une personne qui n'est pas d'accord avec tout ce que tu dis. En plus j'ai de l'admiration pour Mr Ely Ould Med Vall, même si on se connais pas, je n'admets pas que tu l'accuses aussi méchament de criminel sans avancer de credibles preuves. à sa place que te poursuiverai, mais je pense qu'il le fera d'après ce que j'ai entendu. Une il a le temps, ses avocats recupererons tout ce qui peut l'être comme calomnie ou accusation non fondée que ce soit le net ou sur papier afin d'en poursuivre les autereur. Désomais, tu fais partie de ceux-ci.

je signe toujours,

Ely Ould Mohamed Vall,

ps: ah, au fait, mon diplome je l'ai déjà eu, alors tes menaces à la c... tu peux te les garder...!
Je sais ce qu'est la gestion des blog et la déscente dans les adresses IP...etc. et si jamais je ne m'enfoutais pas que tu retrouve d'où je me connecte j'aurais sû quoi faire...mais je ne me cache pas autant!! mais une chose est sûre, tu ne me connais pas!!! alors je te mets en gardes contre toute grave confusion que tu risque de faire.
Ceci dit, j'attends toujours ton appel voire ta visite si tu pense me reconnaitre en faisant le malin.
Et puis c'est n'est pas très gentil de me traiter d'amateur alors que moi, même en signant Ely oul Vall, je ne t'ai fait aucune attaque perso...

salut Docteur Khleib

et fais attention encore une fois...!

Remarque: Si jamais tu tiens à savoir qui je suis, je peux te donner mon nom, prénom et adresses ou mieux encore; je peux te rendre visite chez toi ou à ton travail pour qu'on s'explique. voici un de mes mails:
mauritanien_vrai@yahoo.fr

Anonyme a dit…

avec le dernier mouvement vers la SNIM la mauritanie va bénéficier d'un montant de 1 milliard dollar
c'est bon pour la mauritanie

Anonyme a dit…

les mauritaniens vont devenir des richards tous si notre nous appliquons les les ordes de notre président sidi mohamed o cheikh abdallahi
vive sidi o cheikh abdallahi
vive mohamed o abdel aziz
vive ely o mohamed vall
vive la mauritanie

Anonyme a dit…

on va sauver la snim au moment on attend rien la situation est herusement vive notre président sidi

Anonyme a dit…

l'oposition va avoir beaucoup de chute comme ce qui c'est passé hier :la sortie de ba mamadou alassan
vive sidi notre président
enbas ahmed daddah le voleur

Anonyme a dit…

les mauritaniens vont devenir des richards tous si nous appliquons les ordes de notre président sidi mohamed o cheikh abdallahi
vive sidi o cheikh abdallahi
vive mohamed o abdel aziz
vive ely o mohamed vall
vive la mauritanie

Anonyme a dit…

la famille daddah = 0
la mauritanie a prie le bon chemin

Anonyme a dit…

il y'a un policier qui s'appelle hassan hammemine fils d'une famille IDAWAALY
LUI IL VOLE N'IMPORTE QUOI
IL FAUT le libeéré de son poste son est le chef courrier administratif au surété nationale
notre gouvernement n'accepte plus de vole
vive sidi o chekh abdallahi

Anonyme a dit…

c vrai

Anonyme a dit…

il y'a un policier qui s'appelle hassan hammemine fils d'une famille IDAWAALY
LUI IL VOLE N'IMPORTE QUOI
IL FAUT le libeéré de son poste son poste est le chef courrier administratif au surété nationale
notre gouvernement n'accepte plus de vole
vive sidi o chekh abdallahi

Anonyme a dit…

aidez moi s'il vous plait
dites à notre président de bien nétoyer la surété nationale
il y'a aussi
l'autre voleur bahah o sidi aly
il'ya le directeur régionale o denne qui coronpu
je l'ai corompu
la meilleur solution est de liberer ce genre des gens
et nétoyer la direction

Anonyme a dit…

merci pour les gens qui disent la vérité

Anonyme a dit…

sidi o cheikh abdallahi est une chance pour la mauritanie pour le vrai chngement démocratique
l'occasion ne se repéte jamais profiter cette occasion vive mohamed o abdel aziz

Anonyme a dit…

le voleur bahah o sidi aly celui le chef service de passeport
j'été à coté de lui un jour il y'avait deux noirs qui cherche leur passeports il leurs a dit de sortir rapidement il les a insulter comme deux chiens
il'ya le directeur régionale o denne qui coronpu
je l'ai corompu
la meilleur solution est de liberer ce genre des

Anonyme a dit…

à la SNIM il y'a SALECK O EL HADJ MOCTAR qui est corompu c un voleur de haute classe celui le chef service personnel
il ne salut même pas les gens un jour j'ai le saluer avec la main il a hésité beaucoup avant de me saluer il a fait le contrat pour son fils avec la SNIM DE 10 ANS son fils qui ne put pas dire un mot en français il ne peut pas lire ni écrire l'ambassade de a beaucoup hésiter de ne pas lui donneé le visa selon des ressources très proche de l'ambassade
aider la SNIM je croi si sa continue comme ça la la SNIM va devenir un héritage pour les fils des cadres
sauver la SNIM sauver les employés de la SNIM

Anonyme a dit…

la famille daddah = 0
la mauritanie a prie le bon chemin
viv SIDI O CHEKH ABDALLAHI
vive MOHAMED O ABDEL AZIZ vive ELY O MOHAMED VALL

Anonyme a dit…

Qu’est-ce que l’opposition dans la nouvelle démocratie ? Rien. Que veut-elle devenir ? quelque chose. Comment s’y prend-t-elle ? Très mal
Sa dernière sortie médiatique, témoigne d’une timidité à toute épreuve. Une opposition qui a un président et qui agit sur un mot d’ordre n’est pas une opposition c’est soit une coalition de petits porteurs dans une assemblée générale de société anonyme, soit un regroupement d’intérêt testamentaire dans une succession patrimoniale. En tout cas ce n’est pas une opposition au sens de force de frappe et de dissuasion dans un Etat de droit.

Que s’est-il passé pour que l’opposition devienne ce qu’elle est aujourd’hui ? Simplement qu’elle n a pas tiré les leçons du passé politique récent du pays.

I- L’opposition ou la sape psychologique: les leçons du passé.



Jamais une stratégie n’a été aussi brillante et aussi sournoise que celle qui réduisit l’opposition et lui enleva sa victoire aux présidentielles et aux législatives. Ceux qui dirigèrent la transition , avaient décidé de miner l’opposition et de la réduire autant que possible à travers une stratégie de « concertation » qui a permis de « piéger » ceux qui justement pouvaient tout faire basculer.

Les « renards » de la transitions aguerris aux faux compromis et aux jeux de la souricière avaient décidé de neutraliser une opposition qui à la veille du 3 Août 2005 avait une force et une légitimité qu’ils craignaient par-dessus tout. Cette opposition qui sortait d’une haute lutte contre l’ancien régime et dont certaines composantes avaient même pris les armes contre lui risquait de remettre en cause le coup d’Etat lui-même et la transition elle-même.

Il aurait suffit que l’opposition ne reconnaisse pas le coup d’état, qu’elle s’agrippe à ses acquis historiques qu’elle « tape sur la table » pour que ceux qui ont élaboré la transition dans des buts inavoués reculent et cèdent devant ses doléances. Cela ne fut pas fait parce que les renards de la transition avaient très vite identifié le talon d’Achille de l’opposition en la personne de ses leaders et notamment Ahmed Ould Daddah.

Cette identification se confirma pour eux très vite lorsque Ahmed ould Daddah fut le premier reconnaître le coup d’Etat et son apport pour la démocratie. Il devenait alors un « interlocuteur » qui allait servir de porte d’entrée, un cheval de Troie pour déstabiliser l’opposition. La bonne foi d’Ahmed Daddah n’avait d’équivalent que la mauvaise foi de ceux qui allient « l’utiliser » malgré lui. Et c’est là où l’œuvre de sape psychologique commença à la manière d’une forteresse assiégée.

Durant les premiers mois on le consultait on le travaillait dans le sens du poil et le travail psychologique finit par prendre : la conviction du leader du RFD en la volonté des militaires de céder le pouvoir à l’opposition et de façon démocratique. Par cette politique d’amadouement ils ont obtenu deux choses :

- L’immunisation : Faire passer calmement la transition jusqu’à son terme et appliquer leur plan stratégique

- La neutralisation : Assagir l’opposition à travers l’un de ses principaux leaders jusqu’à la mettre à genou

Cette situation se manifesta à travers les idées lancées par Ahmed Ould Daddah dans sa fameuse déclaration sur « l’absence de chasse aux sorcières » qui reprenait l’argumentaire du CMJD et ses déclaration dans l’interview à Jeune Afrique. ELY Ould Mohamed Vall déclarait en effet en Septembre 2005 : « Il n'y aura ni règlement de comptes, ni chasse aux sorcières, ni esprit de revanche. « (JA L’Intelligent » September 2005)

Le 07 septembre 2005 Ahmed Daddah déclarait à l’AMI : » ''j'ai confiance, en toute objectivité, dans le projet du CMJD''.

Il était devenu ce que le CMJD voulait qu’il devienne « la courroie de transmission » avec l’opposition en la « piégeant » dans le processus d’un dialogue et d’une concertation qui allait être fatal pour toute l’opposition.

« le RFD, déclarait Ahmed Daddah, en tant que parti, est favorable au principe du dialogue sur les questions nationales qui nous concernent tous. Nous nous réjouissons donc de cette initiative et pensons qu'elle marque le début d'une concertation que nous espérons approfondie, franche et exhaustive. Concernant le comité chargé du processus de transition, je tiens à préciser que cette période transitoire est essentielle parce qu'elle déterminera tout ce qui la suivra. C'est pourquoi nous estimons que tous les acteurs doivent y participer, y compris les partis politiques, la société civile, les leaders d'opinion, avec tout le sérieux et toute la franchise requise... »

Et la boucle est bouclée. Ahmed Daddah était devenu l'appât auquel on miroitait mille et une bonne intentions dont il nourrissait ses espoirs de changement.

Les militaires , en s’appuyant sur une structure gouvernementale triée dans le tas des anciens du régime précédent, avec lesquels ils partageaient les mêmes préoccupations de défense de ses intérêts et de ses basses-œuvres avait mis en place une stratégie psychologique militaire qui, comme on le sait, utilise de multiples techniques de déstabilisation de l'adversaire utilisant la psychologie préventivement, ou simultanément, à l'usage de la force.

Une stratégie qui ressemble étrangement à celle utilisée par les experts militaires dans le Chiapas mexicain : diviser et semer la confusion dans les esprits pour atteindre des buts de déstabilisation des structures villageoises. A travers une pseudo- politique d’ouverture au dialogue, le gouvernement opposait les chefs de village en accordant plus d’importance officielle à l’un deux et en le favorisant financièrement et matériellement par rapport aux autres. Ce qui, à moyen terme, entrainait la division et les blocages dans les rapports villageois. De la division et des rancunes naissaient alors les dénonciations.

Lorsque Ahmed Daddah a compris qu’il n’était pas l’interlocuteur unique du CMJD, que celui-ci jouait son propre jeu, il fît machine arrière à travers les dénonciations que l’on sait sur la « dérive » du CMJD notamment après que Sidioca fut pressenti au mois de juillet 2006 comme candidat « favori » du CMJD. Mais déjà en décembre 2006 le vent avait tourné et la stratégie du CMJD était à son apogée.

La dissidence de Messaoud Ould Boulkheir qui permit à Sidioca de remporter la victoire , tient de cette stratégie car on se rappelle très bien que pour justifier son ralliement à Sidioca, le dirigeant de l’APP avait reproché à Ahmed Daddah d’avoir eu un plan secret avec le CMJD de constitution d’un gouvernement. La stratégie de déstabilisation avait joué.

Concertation et dialogue furent les deux armes absolues de la stratégie des autorités de transition pour « endormir » l’opposition et gagner du temps pour échafauder ses plans et les mettre à exécution.

Cette stratégie de « la concertation anesthésiante » est encore aujourd’hui mise en œuvre par l’actuel régime politique car, par certains de ses aspects , il est une continuité de la transition. La présence encore aujourd’hui de l’un des personnages clef du putsch de 2005 au palais et la plupart de ceux qui ont servi la transition et le régime précédent aux postes-clefs en est la preuve éclatante.

Mieux encore, la transition avait pensé à un mécanisme pour pérenniser cette « concertation » et neutraliser l’opposition même après l’avènement de l’ère démocratique : le statut de leader de l’opposition.

Le piège institutionnel se referma alors et l’opposition est actuellement toute réduite à cette fonction de « concertation » qui lui enlève tout rôle et toute volonté sinon ceux d’entériner ce que le « leader » glane comme assurances et expressions de bonnes intentions de Sidioca sur tout et sur rien. Encore une foi la bonne foi du leader mise à contribution à travers une concertation dont on sait ce qu’elle a donné par le passé.

II- L’opposition doit réagir à la sape psychologique : tout remettre en question

Il est incontestable que l’actuel régime utilise la concertation pour neutraliser l’opposition et gagner du temps. Gagner du temps pour s’affermir politiquement et consolider son assise financière.

- S’affermir politiquement: l’expression la plus immédiate est le projet de création du grand parti présidentiel qui vise à damer le pion à l’opposition et au-delà. Quelle fut la réaction de l’opposition à ce « danger » institutionnel d’un parti-état ? La concertation !

- Consolider ses assises financières : On le sait outre que le favoritisme n’a pas quitté l’Etat, voici que commence la liquidation des entreprises publiques pour « renflouer », les caisses de l’Etat. Une cession d’actions de l’Etat dont on ne sait en fin de parcours si elle servira vraiment l’Etat à travers son budget. Et qu’elle est la réaction de l’opposition face à la menace qui touche les entreprises publiques ? La concertation !

Et qu’a donné cette concertation ? Une conférence dénonçant ces aspects relayée par la presse.

Quel impact cela aura sur la politique du gouvernement ? Rien ! On se concerte avec l’opposition mais on ne l’écoute pas. On continue à structurer le parti-état (Sidioca vient de nommer les commissions de constitution du parti) et on continue à négocier la cession des entreprises publiques.

Alors est-ce là une opposition qui a un poids sur la scène politique ? Une opposition qui s’accroche à des concertations comme si elle était l’antichambre du pouvoir . Eh bien non. Cette opposition là, le peuple n’en veut pas ! Elle est inefficace, anesthésiée par un pseudo-dialogue et réduite à sa plus simple expression : un contre-pouvoir qui ne contre rien.

Quelles sont les solutions ? Il faut que l’opposition se ressaisisse. Qu’elle quitte immédiatement ce processus de « concertation » et de « dialogue »,quelle renonce à l’institution de leader et qu’elle entre… en opposition !

Qu’elle adopte sa propre vision des problèmes à résoudre, qu’elle élabore sa propre stratégie d’intervention pour contraindre le gouvernement à discuter et à obtempérer s’il le faut.

Si les problèmes sont connus et attendent solution (refus du parti-état, refus du bradage des entreprises publiques, rehaussement du niveau de vie, dénonciation de la corruption et du trafic d’influence etc.), quelle est la stratégie à adopter ?

La voici :

- Se déconnecter du giron des pouvoirs publics et donner à l’opposition son autonomie (« pas de leader, pas de concertation »)

- Utiliser les moyens légaux pour protester : grèves limitées ou généralisée, alerte de l’opinion publique nationale et internationale

- mise à contribution des cadres et des forces intellectuelles de l’opposition pour critiquer (socialement, économiquement, financièrement) et publier leurs critiques des mesures gouvernementales partout où cela peut influencer le système (ouvrages, travaux de conférences et de colloques etc.)

- Entreprendre des meetings et des sittings de protestations

- Investir les aires d’information (presse écrite, audiovisuelle nationale et internationale) etc.

En résumé : Etre une force politique réelle qui agit sans complaisance et avec les moyens d’une véritable opposition.

Il faut inverser la vapeur, il ne faut plus que ce soit les leaders de l’opposition qui demandent audience au président de la République, il faut que ce soit le président de la république qui les requiert pour audience.

Car ce sera là, la reconnaissance de leur poids et leur capacité à influencer sur le terrain les choses et leurs cours. Dans cette optique la « concertation » ne sera plus à sens unique comme elle l’est aujourd’hui, mais une concertation dans laquelle chaque partie à un poids et peut négocier son point de vue.

Puisse l’opposition comprendre cela , sinon s’en est fini d’elle. Elle restera un faire-valoir d’une politique qui s’affermit de jour en jour, institutionnellement et financièrement.

Et alors il ne sera plus loin le temps ou elle devra se soumettre ou disparaître. Car en politique, une opposition qui ne joue pas son rôle est non seulement une traitrise à l’égard de ceux qu’elle représente mais aussi la pire des menaces pour un Etat de droit.

Anonyme a dit…

AHMED O DADDAH est devenu le chéf de l'oposition grace à ELY O MOHAMED VALL c'est la seule erreur de ELY O MOHAMED VALL LE GRAND

Anonyme a dit…

محمد غلام: يعرب عن ارتياح حزبه لانفتاح الرئيس على المعارضة


محمد غلام ولد الحاج الشيخ
أعرب محمد غلام ولد الحاج الشيخ نائب رئيس التجمع الوطني للإصلاح والتنمية عن ارتياح حزبه إزاء انفتاح رئيس الجمهورية على المعارضة الذي تجلى في استقبال ممثليها لعدة مرات ومناقشته معهم مجمل القضايا الوطنية بتفهم كبير وانفتاح. و وأشار إلى أن الحديث مع رئيس الجمهورية شمل ما وصفه بسوء التسيير المستشري على مستوى الإدارة، مبرزا أن قادة المعارضة وجدوا لدى الرئيس أذنا صاغية لمختلف هذه الإشكالات خلال لقائهم الأخير.

وأضاف في مقابلة مع جريدة "لوتانتيك" نشرتها في عددها الصادر اليوم الاثنين وأعاد نشرها موقع الوكالة الموريتانية للأنباء "أن رئيس الجمهورية زود قادة المعارضة خلال لقاءاته المتكررة بهم، بأفكار ممتازة بشأن الاقتراحات المقدمة له وما ينتظر المواطنون تحقيقه".

وأضاف ولد الحاج الشيخ أن رئيس الجمهورية أبلغ ممثلي المعارضة خلال لقائه الأخير بهم أنه سيجيب على عدة نقاط شملتها العريضة التي تم تقديمها له.
وأكد نائب رئيس حزب التجمع الوطني للإصلاح والتنمية غبطته بالانفتاح الذي يطبع العلاقة بين السلطة والمعارضة حاليا، مبرزا أن النقاش مع رئيس الجمهورية تناول في الآونة الأخيرة قضية اسنيم والخطوط الجوية الموريتانية حيث تعهد سيادته بدراسة هذه القضية وإحالتها إلى البرلمان للمناقشة.
وقال إن المعارضة السياسية عبرت خلال اللقاء الذى ضمها مع الرئيس عن مخاوفها مطالبة بحماية المؤسسات العمومية من البيع الرخيص خاصة خلال هذه الفترة التي قال إنها لا زالت تتسم بسوء التسيير على حد تعبيره.
وقال السيد محمد غلام والحاج الشيخ إنه بخصوص شركة أسنيم فان المعارضة طالبت الأطر العاملين فيها بتقديم تشخيص فني حول وضعيتها حتى تتمكن المعارضة من تحديد موقفها النهائي من هذه المسألة.
وأشار السيد محمد غلام ولد الحاج الشيخ إلى أن مطالب المعارضة خلال هذه اللقاءات تمحورت حول التحسين من الظروف الاقتصادية والاجتماعية للسكان وتقوية وتعزيز الديمقراطية الموريتانية بالإضافة إلى ما قال انه المطلب الأساسي المتعلق بقطع العلاقات مع إسرائيل

Anonyme a dit…

الإعلان عن إطلاق شركة جديدة للطيران في موريتانيا


المقر المركزي للشركة الجديدة(الأخبار)
أعلن الوزير الأمين العام للرئاسة الموريتانية يحي ولد أحمد الواقف عن انطلاق الشركة الموريتانية التونسية للطيران ( موريتانيا اير ويز ) في غضون ثلاثة أسابيع وبرأس مال قدره عشرة ملايين دولار، وتملك الخطوط الجوية التونسية51 % بالمئة من رأسمال الشركة الجديدة بينما يملك رجل الأعمال الموريتاني السيد محمد ولد بوعماتو 39 في المئة وتملك الدولة الموريتانية 10بالمئة فقط.

وأوضح ولد أحمد الواقف الذي كان يتحدث في مؤتمر صحفي عقده أمس الأحد 14-10-2007 بنواكشوط أن الشركة الجديدة ستقوم باكتتاب عدد من عمال الخطوط الجوية الموريتانية للتخفيف من الأضرار الإجتماعية الناجمة عن تصفية الشركة والتى يتجاوز عمالها 400 عامل.

وحول الخلفيات المؤثرة في تصفية الشركة قال السيد يحي ولد أحمد الواقف أن جميع الدول المشابهة لموريتانيا قررت تصفية شركاتها الوطنية للطيران ما بين 2000 و 2004 نتيجة لصعوبات قطاع الطيران الذي يتطلب استثمارات ضخمة مبرزا أن دواعي تصفية الخطوط الجوية الموريتانية كانت قائمة منذ أمد بعيد من الوجهة القانونية طبقا للمعايير المعهودة.

وعن سؤال حول الإخفاقات التي عرفتها الشركة إبان إدارته استعرض الوزير تجربته في إدارة شركة الخطوط الجوية خلال توليه لها عام 2005 مبرزا أنه اقترح خطة متكاملة لإنقاذها وعندما واجهت هذه الخطة عراقيل طلب رسميا إعفاءه من إدارة الشركة وهو ما يشهد عليه رئيس مجلس إدارتها السيد محمد ولد الناني.
---------------------------
لقراءة المتعلقات السابقة
إقالة مدير الخطوط الجوية .. والحجاج يواصلون رحلة التيه!!!
إنشاء شركة جديدة للطيران بين موريتانيا وتونس ومجموعة ولد بوعماتو

Anonyme a dit…

الوزير الأمين العام للرئاسة : مخاوف المعارضة غير مبررة على الإطلاق


هل تعود البلاد إلى عهد الأزمات السياسية؟؟
أنتقد الوزير الأمين العام للرئاسة الموريتانية ومدير الخطوط الجوية الأسبق السيد يحى ولد أحمد ولد الواقف بشدة موقف بعض أحزاب المعارضة وأعتبر مخاوفها من تشكيل حزب سياسي للمستقلين وبعض الأطراف الداعمة للرئيس سيدى ولد الشيخ عبد الله فى غير محلها مؤكدا ومشددا فى الوقت ذاته على عزم الأغلبية الرئاسية إنشاء حزبها السياسي بغض النظر عن تلك المخاوف أو الهواجس.

وأعرب الوزير عن إستغرابه من رفض المعارضة إنشاء حزب سياسي سينظم الأغلبية الرئاسية متسائلا عما إذا كان المعترضون اليوم كانوا عازمين بالأمس على حل أحزابهم السياسية لو فازوا بالإنتخابات؟!.

وأكد ولد الواقف خلال مؤتمر صحفى عقده اليوم الأحد 14-10-2007 بالعاصمة نواكشوط على أهمية المضى قدما فى تأسيس الحزب الجديد محذرا من مغبة حرمان فئة سياسية معتدلة من تشكيل إطار سياسي خاص بها خصوصا وأنها نالت ثقة الأغلبية فى الإنتخابات البلدية والنيابية الماضية وفاز مرشحها الذى دعمته بالإنتخابات الرئاسية فى البلاد بشهاد الجميع.

وتأتى تصريحات ولد الواقف وسط جدل سياسي بين أقطاب المعارضة والأغلبية الرئاسية الحاكمة وسباق محموم على الإعلام دشنه رئيس حزب الإتحاد والتغيير المعارض صالح ولد حننا حينما أتهم الرئيس الحالى صراحة بالعجز عن إدارة البلاد أو عدم الرغبة فى ذلك داعيا إلى وعى وطنى لمواجهة الأخطار القائمة.

وقد اثارت أطراف فى المعارضة الموريتانية غضب سيد محمد ولد الشيخ عبد الله الذى فاز بالإنتخابات الرئاسية الماضية حينما أعتبرت أن إصراره على خصخصة أهم الشركات العاملة فى البلاد وتاسيس حزب لبعض الأطراف الداعمة له من شأنه تقويض الإستقرارالسياسي فى البلاد والعودة بها إلى المربع الأول .

وقال زعيم المعارضة الموريتانية أحمد ولد داداه فى مؤتمر صحفى عقده بنواكشوط قبل اسبوع بأن المعارضة قد تلجأ للشارع لحمل الرئيس سيدى محمد ولد الشيخ عبد الله على القيام بإصلاحات جذرية والتخفيف من معاناة السكان.

وشدد رئيس حزب الإتحاد والتغيير الموريتانى السيد صالح ولد حننا على أن عودة رئيس البلاد السابق معاوية ولد سيد أحمد ولد الطايع قد تكون مطلب الشعب خلال الأشهر القادمة إذا أستمر تدهور الأوضاع.

وأعتبر سيدمحمد ولد الشيخ عبد الله الذى فاز بالإنتخابات الرئاسية الأخيرة بأن تصريحات المعارضة غير مبررة وأتهمها ضمنيا بالتحامل عليه وإستغلال معاناة الناس لأغراض سياسية متعهدا بحل مشاكل البلاد.
وقال ولد الشيخ عبد الله يوم الفطر المبارك خلال زيارة قام بها لمستشفى الشيخ زايد فى العاصمة نواكشوط بأن الحديث عن إرتفاع الأسعار وغياب الإصلاحات أمر مبالغ فيه وأن الأسعار فى موريتانيا أفضل حالا من دول الجوار.

كما وزعت الأغلبية الرئاسية بيانا توضيحيا مساء اليوم الأحد 14-10-2007 أعربت فيه عن إنزعاجها الشديد من هجوم قادة المعارضة على حزبها السياسي قيد التشكل واتهمتها بخرق قواعد الديمقراطية وبمغالطة الرأي العام داعية الجميع إلى تحكيم لغة الحوار.

وهذا نص البيان:



الأغلبية الرئاسية

بيــــــــــــــــــان

حول الجدل الدائر بشأن حزب الأغلبية الرئاسية

14-10-2007




بسم الله الرحمن الرحيم
السادة والسيدات ممثلي وسائل الإعلام الوطنية والدولية،
السادة والسيدات ممثلي فعاليات المجتمع المدني،
السيدات والسادة الحضور المحترمين،
السلام عليكم ورحمة الله،
نشكركم على تلبية الدعوة ونتمنى لكم عيدا سعيدا وصوما مبرورا..ونرجو من الله أن لا تغادرنا بركات رمضان وقيم رمضان،قيم الإمساك عن قول الزور والعمل به، قيم استشعار المسؤولية في كل مناحي سلوكنا قولا وفعلا.
وأود باسمي وباسم زملائي الحاضرين توجيه شكر خاص إلى كافة وسائل الإعلام لاهتمامها بمبادرة إنشاء حزب الأغلبية بغض النظر عن مناحيها المختلفة في تناول الموضوع من زوايا متباينة.
ونود أن يكون هذا اللقاء فاتحة لبرنامج من التلاقي مع وسائل الاعلام انطلاقا من رؤيتنا ومنهجنا الثابت في توخي الشفافية.
وسأحاول في مستهل هذا اللقاء أن أجيب على سؤالين يكثر طرحهما هذه الأيام:
ـ لماذا إنشاء حزب سياسي الآن
ـ هل يوجد مبرر معقول للحملة التي يشنها البعض ضد مشروع إنشاء هذا الحزب أولا:لماذا إنشاء حزب سياسي الآن
إننا،بكل بساطة ووضوح، نعتبر إنشاء هذا الحزب ضرورة سياسية يمليها عاملان هما:
ـ طبيعة المشهد السياسي الوطني،
ـ طبيعة الأحزاب السياسية بوصفها الإطار المناسب لممارسة السياسة.
1- طبيعة المشهد السياسي الموريتاني:

من أهم ميزات هذا المشهد حضور توجه سياسي واسع من قوى الاعتدال والوسطية. وقد برهن هذا التوجه على مدى انتشار شعبيته ورسوخ مكانته في الساحة السياسية الموريتانية رغم التقلبات السياسية التي عرفتها البلاد.
وتجسد ذلك بصورة واضحة في نتائج الانتخابات التشريعية الأخيرة، حيث منح الشعب الموريتاني ثقته بأغلبية واضحة لدعاة مشروع الاعتدال والوسطية.

وبمناسبة الانتخابات الرئاسية التفت قوى هذا التوجه السياسي المعتدل حول السيد الرئيس سيدي محمد ولد الشيخ عبد الله في الشوط الأول والشوط الثاني، وتوحدت كل هذه القوى حول المرشح وبرنامجه السياسي الطموح: برنامج توطيد الوحدة الوطنية وتعزيز الديمقراطية والشفافية والحكم الرشيد، برنامج إقامة دولة العدل والإنصاف، برنامج النهوض بالاقتصاد الوطني حزب وضمان العدالة الاجتماعية، برنامج الانعتاق والمساواة ومكافحة رواسب التخلف، برنامج حرية التعبير واستقلال العدالة وسيادة القانون... وأكد الشعب الموريتاني في هذه الانتخابات الرئاسية تأييده لهذا البرنامج المتكامل الذي حظي بثقة نفس التوجه السياسي الذي سبق أن منحه الشعب ثقته في الانتخابات التشريعية، غير ان قوى هذا التوجه كانت تعاني من غياب أي إطار تنظيمي يجمعها، فبعضها ينتمي الي احزاب سياسية قائمة، واغلبها من المستقلين الذين لا ينتمون الي أي حزب سياسي.

2- الأحزاب هي الإطار الطبيعي لممارسة السياسة:
إن الأحزاب السياسية هي الإطار الطبيعي للممارسة الديمقراطية.

وعليه فان وجود عدد كبير ومؤثر من الفاعلين السياسيين خارج اطار التنظيم الحزبي يشكل خللا قد يلحق الضرر بالمشهد السياسي الوطني. كما ان توحيد قوى الاغلبية سيظل متعذرا ما لم يبرز من داخلها حزب سياسي يلتف حوله المستقلون والحزبيون الذين يشاطرونهم نفس القناعة.

وسيكون تشكيل حزب من هذا القبيل خطوة للتنسيق مع باقي أحزاب الاغلبية ضمن ائتلاف سياسي منظم يكون سندا فاعلا لحكومة الاغلبية وشريكا نزيها للمعارضة المسئولة، بحيث يقوم كل طرف بدوره طبقا لقواعد الديمقراطية السليمة.
وسيكون الحزب الذي نسعى الي تشكيله حزبا مفتوحا وملتزما بتطبيق الديمقراطية في تسييره الداخلي.

وسيكون شريكا في السلطة مع باقي أحزاب الأغلبية وسيشكل مع هذه الأحزاب الشريكة إطارا للتفكير ودراسة كبريات القضايا الوطنية وقوة اقتراح وتوجيه يمد الحكومة بالتصورات والآراء والاقتراحات المفيدة،إسهاما في تجسيد مشروعه المجتمعي وتنفيذ البرنامج السياسي الفائز بثقة الشعب الموريتاني.
ثانيا:هل يوجد أي مبرر للحملة التي يشنها البعض ضد مشروع إنشاء هذا الحزب.
إن هذه الحملة التي يشنها البعض ضد انشاء حزب الاغلبية، وتسميته ب"حزب الدولة"، ومحاكمة نوايا الساعين الى إنشائه، تشكل في نظرنا ممارسة منافية تماما لمباديء الديمقراطية وقواعد التسامح والإنصاف.

1- فلا احد يجهل ان كافة الانظمة الديمقراطية عبر العالم إنما تقوم على أركان من بينها وجود حزب أو أحزاب في السلطة وأخرى في المعارضة وليس في ذلك داع للتوجس أو التخويف.

2-ولا أحد يجهل أن الساعين لإنشاء هذا الحزب هم انفسهم الذين بادروا الي اقرار القوانين وقواعد السلوك الضامنة لاحترام المال العام وشفافية الحياة العمومية وبالرغم من أن أغلبهم مستقلون فقد بادروا إلى إقرار ميزانية تمويل الأحزاب بصورة شفافة،وكذلك ميزانية زعيم المعارضة، تجسيدا لمبادئ الانفتاح والتشاركية بعيدا عن اساليب الانغلاق والاستئثار بالامتيازات.،و قد اظهرت منهجيتهم في الحكم رفضهم القاطع لاستخدام وسائل الدولة لاغراض شخصية او حزبية.

3- ولا احد يجهل ان القائمين بهذه الدعاية ينتمون الي احزاب ترشح زعماؤها لرئاسة الجمهورية، مما يعني ان احزابهم كانت ستصبح احزابا حاكمة لو قدر لزعمائها الفوز بما ترشحوا له. فهل كانوا سيحلون احزابهم في حالة فوزهم ہ ألا يقدر هؤلاء "الزعماء" خطورة الدعوة الى منع توجه سياسي معروف من التعبير المنظم عن نفسهہ.

4- ولا يجهل القائمون بهذه الدعايات أن منهجية رئيس الجمهورية في التعامل مع احزاب المعارضة ومنهجية الاغلبية البرلمانية في التعامل مع الكتل المعارضة تظهران بجلاء ان الساعين لانشاء هذا الحزب لا يهدفون الا الى تجذير القيم الديمقراطية بمشاركة الجميع اغلبية ومعارضة.

ومهما يكن، فنحن ماضون بحول الله في سبيل انشاء حزب سياسي ديمقراطي منفتح، يضمن انجاز المشروع السياسي الذي ارتضته اغلبية الشعب الموريتاني، ويكمل ملامح المشهد السياسي الوطني، ويمكن من توحيد صفوف الاغلبية، ويفتح للمعارضة آفاق الشراكة النزيهة مع الأغلبية حتى يسهم الجميع ،كل من موقعه، في بناء الوطن.

Anonyme a dit…

on va sauver la snim au moment on attend rien la situation est bonneherusement vive notre président sidi

Anonyme a dit…

Créé le : 03 oct. 2007 23h03 Article posté par : Web


Y a-t-il un prophète dans le pays ?

« A tout seigneur, tout honneur » dit Florence Ehret au tout début de son « Dictionnaire abrégé, mais néanmoins amoureux de Chenguitti ». ce faisant, l’écrivain français signifie que présenter Ahmad Baba Miské, c’est forcément rendre hommage à un homme qui a consacré toute sa vie à son peuple et son pays.

Renommée internationale

Pour parler de lui, les Sahraouis, qui lui doivent le cri de naissance internationale de leur peuple, témoignent par leur propre destin. Son livre, « l’Ame d’un peuple », reste la bible de leur cause et son avocat au grand tribunal des nations. Dans les moukhayems du Nord de ce désert, c’est une lecture de chevet. Plus au Sud du Sahara, les Touaregs en particulier, et le peuple malien en général, se sont rassemblés autour de son « pacte national » qui leur apporta la paix et la démocratie. Car c’était surtout lui qui avait harangué la communauté internationale, et trouvé les mots justes pour l’impliquer dans la volcan ethnique de l’Azaouad : « C’est un conflit majeur qui risque d’enflammer le Sahel entier, voire au-delà ; des pays d’Afrique noire comme le Burkina étant concernés par la question si l’Occident attend d’être chauffé à blanc par les médias, c’est-à-dire après des milliers de morts, il sera trop tard» s’était il écrié alors devant la caméra de Thierry Salpel.

L’expérience malienne a fait école, et son enseignement principal sur la scène africaine et mondiale est un hommage à son action. Comme l’illustre cette «Contribution du Mali au cinquième forum pour la gouvernance en Afrique: la pauvreté, la gestion et prévention des conflits », à Maputo au Mozambique du 23 au 25 mai 2002 : « cette volonté partagée des responsables maliens doublée de l’action de deux personnalités de renommée internationale [i](Edgar Pisani et Ahmed Baba Miske) ont permis de parvenir pour une fois à la résolution consensuelle et durable du conflit Nord malien»[/i] . Son amitié solide, avec le président de ce pays, est un témoignage vivant de sa postérité.


Credo altermondialiste

Hors de l’Afrique Subsaharienne, Ahmed Baba Miské est une figure historique et mondiale de l’anti-impérialisme. Ses positions originales sont parmi les rares à fendre la muraille de Bretton Woods. La globalisation du monde les a remises au goût du jour. Les thèses qu’il a développées dans sa « Lettre ouverte aux élites du Tiers-Monde » trouvent des relais de plus en plus structurés dans les mouvements altermondialistes. Cet ouvrage a été traduit dans les principales langues du globe. Toute une philosophie alternative de la coopération décentralisée lui doit son credo : "la meilleure aide que vous pourriez nous apporter, c’est de nous épargner votre aide". Un cri historique qu’il avait intimé à l’Occident dans les colonnes du journal « Le Monde » du 4 avril 1973. Cette alternative est aujourd’hui bien établie dans les cercles de réflexion qui ne sont pas dupes des démocratisations médiatiques à l’ukrainienne. Dans le dernier sommet de la ligue arabe, un colonel arabe en a tiré tout un discours pour marquer son come-back sur la scène internationale. En France, Baba Miske fait partie des tout premiers acteurs de l’islam de France, et sa composante négro-africaine lui doit sa modeste figuration.

Traduit dans le monde

Mais dans son propre pays, Baba Miské est resté l’agitateur historique de la Nahda. Cet engagement de jeunesse, et sa solidarité avec le peuple sahraoui, ont fait les beaux jours de la propagande néocolonialiste et tribalo-centriste. Faisant de lui la bête noire des braconniers du pouvoir qui se sont succédés à la tête de la Mauritanie. Qu’ils l’aient élargi ou emprisonné, ces élites illégitimes se sont toujours affranchi de son expertise intellectuelle et géopolitique mondialement reconnue. Au mieux, ses initiatives sont récupérées et aussitôt effilochées : campagnes d’alphabétisation, Universités du désert…les rares échos rappelant son aura internationale ne viennent de pléiades estudiantines qui, éparpillés dans le monde, en ont fait un mythe pour exister auprès des autres. Sans jamais interroger son parcours ni méditer ses perspectives, mais toujours prompts à prendre une photo en sa compagnie. Pour autant, rien de sérieux dans le monde n’est arrivé à la Mauritanie sans transiter par Baba Miské. Traducteur et commentateur d’Al-Wasit, en Français, il était devenu le check point logique de la culture nomade. Et à ce titre, le seul mauritanien du siècle à être reconnu dans les rares sphères pensantes de la planète. Comme Mohamed Lemine Ejjekeni Echchinguitty, auteur d’un excellent Tafsir du Coran ( Adhouaou-el-beyan en 10 tomes), il signe l’une des rares contributions mauritaniennes à la pensée du vingtième siècle. Enfin, Baba Miské est surtout le seul écrivain mauritanien dont les rares ouvrages sont traduits dans le monde entier.

« La démocratie qui peut exister chez nous »

A lire son nom sur une liste de soutien au CMJD ou l’entretien qu’il nous accorde, Baba Miske croit à l’avènement de la démocratie dans son pays. Sans ambitions personnelles, le revoilà au cœur originel de ce grand désert dont il fut l’infatigable porte parole, et dont les deux extrémités célèbrent déjà les fruits de son combat. Cette fois, c’est sa Mauritanie natale qui attend sa médiation. C’est elle qui exige son expérience et son énergie. Dans son plaidoyer pour une médiation franco-mauritanienne dans la crise du Sahara, il définissait ainsi sa méthode : «Le médiateur le plus influent et le plus habile ne peut imposer la paix. Mais il peut lui donner toutes ses chances. La présenter de manière "attrayante", c'est la forme - et ce n'est pas rien. Sur le fonds, la solution sera calibrée au millimètre près, de telle manière que chacun puisse se dire au bout du compte : «J'ai obtenu 99% de ce que les rapports de force objectivement évalués me permettaient d'espérer». Mais son art de «faire prendre conscience, à chacun sans le brusquer ni le braquer, » de la réalité des enjeux va-t-il lui servir dans le chantier menant à «ce qui peut exister comme démocratie chez nous»? A en croire Florence Ehret, son profil est idéal pour le Bilad Chinguitti : « le respect qui l’entoure, son aura propre donnent la mesure de ce que Chinguetti peut (re)devenir grâce à lui ». C’est ainsi que la terre rapatrie ses droits, et que l’histoire intime de l’homme finit toujours par le prendre au mot. Mais pourrait-on ne plus jamais dire, en Mauritanie, que « nul n’est prophète dans son pays » ?

Anonyme a dit…

Créé le : 03 oct. 2007 23h03 Article posté par : Web


Y a-t-il un prophète dans le pays ?

« A tout seigneur, tout honneur » dit Florence Ehret au tout début de son « Dictionnaire abrégé, mais néanmoins amoureux de Chenguitti ». ce faisant, l’écrivain français signifie que présenter Ahmad Baba Miské, c’est forcément rendre hommage à un homme qui a consacré toute sa vie à son peuple et son pays.

Renommée internationale

Pour parler de lui, les Sahraouis, qui lui doivent le cri de naissance internationale de leur peuple, témoignent par leur propre destin. Son livre, « l’Ame d’un peuple », reste la bible de leur cause et son avocat au grand tribunal des nations. Dans les moukhayems du Nord de ce désert, c’est une lecture de chevet. Plus au Sud du Sahara, les Touaregs en particulier, et le peuple malien en général, se sont rassemblés autour de son « pacte national » qui leur apporta la paix et la démocratie. Car c’était surtout lui qui avait harangué la communauté internationale, et trouvé les mots justes pour l’impliquer dans la volcan ethnique de l’Azaouad : « C’est un conflit majeur qui risque d’enflammer le Sahel entier, voire au-delà ; des pays d’Afrique noire comme le Burkina étant concernés par la question si l’Occident attend d’être chauffé à blanc par les médias, c’est-à-dire après des milliers de morts, il sera trop tard» s’était il écrié alors devant la caméra de Thierry Salpel.

L’expérience malienne a fait école, et son enseignement principal sur la scène africaine et mondiale est un hommage à son action. Comme l’illustre cette «Contribution du Mali au cinquième forum pour la gouvernance en Afrique: la pauvreté, la gestion et prévention des conflits », à Maputo au Mozambique du 23 au 25 mai 2002 : « cette volonté partagée des responsables maliens doublée de l’action de deux personnalités de renommée internationale [i](Edgar Pisani et Ahmed Baba Miske) ont permis de parvenir pour une fois à la résolution consensuelle et durable du conflit Nord malien»[/i] . Son amitié solide, avec le président de ce pays, est un témoignage vivant de sa postérité.


Credo altermondialiste

Hors de l’Afrique Subsaharienne, Ahmed Baba Miské est une figure historique et mondiale de l’anti-impérialisme. Ses positions originales sont parmi les rares à fendre la muraille de Bretton Woods. La globalisation du monde les a remises au goût du jour. Les thèses qu’il a développées dans sa « Lettre ouverte aux élites du Tiers-Monde » trouvent des relais de plus en plus structurés dans les mouvements altermondialistes. Cet ouvrage a été traduit dans les principales langues du globe. Toute une philosophie alternative de la coopération décentralisée lui doit son credo : "la meilleure aide que vous pourriez nous apporter, c’est de nous épargner votre aide". Un cri historique qu’il avait intimé à l’Occident dans les colonnes du journal « Le Monde » du 4 avril 1973. Cette alternative est aujourd’hui bien établie dans les cercles de réflexion qui ne sont pas dupes des démocratisations médiatiques à l’ukrainienne. Dans le dernier sommet de la ligue arabe, un colonel arabe en a tiré tout un discours pour marquer son come-back sur la scène internationale. En France, Baba Miske fait partie des tout premiers acteurs de l’islam de France, et sa composante négro-africaine lui doit sa modeste figuration.

Traduit dans le monde

Mais dans son propre pays, Baba Miské est resté l’agitateur historique de la Nahda. Cet engagement de jeunesse, et sa solidarité avec le peuple sahraoui, ont fait les beaux jours de la propagande néocolonialiste et tribalo-centriste. Faisant de lui la bête noire des braconniers du pouvoir qui se sont succédés à la tête de la Mauritanie. Qu’ils l’aient élargi ou emprisonné, ces élites illégitimes se sont toujours affranchi de son expertise intellectuelle et géopolitique mondialement reconnue. Au mieux, ses initiatives sont récupérées et aussitôt effilochées : campagnes d’alphabétisation, Universités du désert…les rares échos rappelant son aura internationale ne viennent de pléiades estudiantines qui, éparpillés dans le monde, en ont fait un mythe pour exister auprès des autres. Sans jamais interroger son parcours ni méditer ses perspectives, mais toujours prompts à prendre une photo en sa compagnie. Pour autant, rien de sérieux dans le monde n’est arrivé à la Mauritanie sans transiter par Baba Miské. Traducteur et commentateur d’Al-Wasit, en Français, il était devenu le check point logique de la culture nomade. Et à ce titre, le seul mauritanien du siècle à être reconnu dans les rares sphères pensantes de la planète. Comme Mohamed Lemine Ejjekeni Echchinguitty, auteur d’un excellent Tafsir du Coran ( Adhouaou-el-beyan en 10 tomes), il signe l’une des rares contributions mauritaniennes à la pensée du vingtième siècle. Enfin, Baba Miské est surtout le seul écrivain mauritanien dont les rares ouvrages sont traduits dans le monde entier.

« La démocratie qui peut exister chez nous »

A lire son nom sur une liste de soutien au CMJD ou l’entretien qu’il nous accorde, Baba Miske croit à l’avènement de la démocratie dans son pays. Sans ambitions personnelles, le revoilà au cœur originel de ce grand désert dont il fut l’infatigable porte parole, et dont les deux extrémités célèbrent déjà les fruits de son combat. Cette fois, c’est sa Mauritanie natale qui attend sa médiation. C’est elle qui exige son expérience et son énergie. Dans son plaidoyer pour une médiation franco-mauritanienne dans la crise du Sahara, il définissait ainsi sa méthode : «Le médiateur le plus influent et le plus habile ne peut imposer la paix. Mais il peut lui donner toutes ses chances. La présenter de manière "attrayante", c'est la forme - et ce n'est pas rien. Sur le fonds, la solution sera calibrée au millimètre près, de telle manière que chacun puisse se dire au bout du compte : «J'ai obtenu 99% de ce que les rapports de force objectivement évalués me permettaient d'espérer». Mais son art de «faire prendre conscience, à chacun sans le brusquer ni le braquer, » de la réalité des enjeux va-t-il lui servir dans le chantier menant à «ce qui peut exister comme démocratie chez nous»? A en croire Florence Ehret, son profil est idéal pour le Bilad Chinguitti : « le respect qui l’entoure, son aura propre donnent la mesure de ce que Chinguetti peut (re)devenir grâce à lui ». C’est ainsi que la terre rapatrie ses droits, et que l’histoire intime de l’homme finit toujours par le prendre au mot. Mais pourrait-on ne plus jamais dire, en Mauritanie, que « nul n’est prophète dans son pays » ?

Anonyme a dit…

vive ould abdel aziz et sidi vive vive vive vive la mauritanie on va envance donné nous le temps

Anonyme a dit…

000000000 AHMED DADAH

Anonyme a dit…

vive ould abdel aziz et sidi vive la mauritanie on va en avance donné nous le temps

n'écouter pas notre mauvaise opositin de saleh o hanenna (znagui)qui ne pas le droit de vivre le criminel le buveur de sangil a tué l'homme le plus gentille dans le monde o ndieyane (RAHMATOU ALLAHI ALEYNA WE ALEYHI) la mauritanie va bien
le peuple mauritanien a dit qui pour sidi o chekh abdallahi
pas saleh (ZNAGUI)
pas pour ahmed le faux (marabout)

Anonyme a dit…

avec notre président sidi tout va bien
donner nous du temps

Anonyme a dit…

je demande de mon président sidi o cheikh abdallahi de nétoyer la surété nationale :
1 denne le directeur régional
2 bahah le chef service passeport
3 el hacen o hemmemine chef division courrier administratif
je sais que toute lea direction est corompu mais ces 3 la je l'ai corompu moi même j'été obligé pour avoir les passeports des pour la scté la ou je traile
vive mohamed o abdel aziz

Anonyme a dit…

كما كنا نتوقع بدأت الحكومة تتآكل كما بدأ الرئيس في التآكل

اسنيم بيعت والخطــوط الجوية أصبحت مجرد خطوط علي الورق سرح عمالها وخمد ضوءهـــا سرق الغالي والنفيس في هذا البلد البالي ولم يبق إلا أن يستقيل الحاكم البالي
اللص يستعد للنهوض من جديد في ثوب جديد وبحزب جديد وتستمر حليمة في عادتها القديمة ويستمر المواطن العاجز في السكرات بلا انقطاع علي صهوته الجرباء الأسعار والهموم والقهر وعلي وجهه المتجعد ملامح اليأس والبؤس .....
ولد عبد العزيز فرج عن وطنك وأرجع ولد محمد فال بسرعة الي القصر حتي تستريح وتعيد ما رسمته وتجنبنا عناء الشقة والسفر الطويل ....

لم أجد في هذه المعركة الآن بطلا مثل مسعود الذي كنت أجلده بسيوفي إذ وقعت هذه الأيام قصة غريبة أظهر فيها شحاعته وانه الحاكم الثالث في هذا البلد بعد ولد عبد العزيز وختو فقد أتاه أحد سكان اظهر في الحوض الشرقي وطلب منه حفارا من أجل تعميق بئر له هنالك بعد ان منعه ولد زيدان له واعتذر بانه في أمورج لمهمة رسمية وما كان من مسعود إلا أن اتصل بولد يالي وزير المياه وطلب منه الحفار ورغم أن الأخير قال إن رئيس الوزراء أمر بتوقيف الحفار إلا أن مسعود استشاط غضبا ورد على ولد يالي من عينك ولد زيدان أم أنا عندها استجاب الوزير وأرسل الحفار للمدعو السالك ولد سلامي غير مكترث بأوامر رئيس وزراء في حكومة ضعيفة ليس فيها من الفرسان إلا منت حابه وشخصيتها التي هزت بها أوكار الصراصير وكسرت الكثير من الأصنام وأغلقت ثانويات وإعداديات العشر تلاميذ والتلميذ الواحد كما هو الحال في عين أهل الطايع وباسكنو وأعوينات ازبل وأم أفنادش التي لا يتجاوز تلاميذ الإعدادية فيها 19 تلميذا كما حركت العقارب الميتة من المديرين وأجمل ما قالته في هذا المضمار هو أثناء زيارتها للنعمة عاصمة الشرق المعوق حيث قالت إن الحوض هو الذي يجـــر البلد الي الوراء رغم أنها نسيت سيدي ولد الشيخ عبد الله نفسه الذي اجتمعت فيه حروف الجر

Anonyme a dit…

VIVE SIDI VIVE OULD ABDEL AZIZ UN JOUR IL SERA PRESIDEND DE LA REPUBLIC DE MAURITANIE OFFICILLEENT

Anonyme a dit…

dieu merci

Anonyme a dit…

Was für ein schöner Beitrag. Ich liebe das Lesen dieser Arten oder Gegenstände. Ich kann t abwarten, was andere zu sagen haben.