pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

22 mai 2007

Le médecin, le chinois et le charlatan





Le médecin, le chinois et le charlatan


Si mon article intitulé ils sont fous ces médecins qui vous soignent a heurté certaines sensibilités, c`était pas le but s’il a soulevé un débat je m`en réjouis.
Il va falloir modifier nos comportements, s`ouvrir au dialogue et à la discussion, au nom de la liberté de chacun d’analyser, discuter, être en désaccord.
si j`ai porté le débat sur la place publique c’était l`ultime recours, à défaut d`autre espace de discussion. Ma qualité de praticien ne peut pas être mise en doute loin delà,
si j’ai enfreins l’éthique pour certains, pour d’autre j’ai brisé un long et profond silence. Je rappelle aux uns et autres que J RUFFIE disait "il n’y a d’éthique que lorsqu’il y a liberté".
Il est tant que nous médecins, prenons conscience de l`intérêt de notre profession menacée.
Apres quatre décennies d’hégémonie des médecins sur des postes administratives, direction des hôpitaux, des centres de santés. . . . .
Il faut prôner la séparation du médecin de l’administration à l’image de nos voisins maghrébins où les établissements hospitaliers fonctionnent merveilleusement bien grâces a des administrateurs.
Un hôpital c’est pas des fournisseurs qui se bousculent devant le bureau et des chefs de service qui poirotent indésirables devant une secrétaire BCBG ; c’est pas que des emplois fictifs qui rappellent étrangement l’affaire de la Banque Centrale de Mauritanie, …..c’est une gestion rigoureuse et transparente avec un souci primaire la qualité des soins. Afin de fidéliser nos citoyens avec un secteur public honi….
De nos jours tomber malade est la pire des chose qui peut arriver à un citoyen mauritanien : entre la menace de grogne des médecin du Centre Hospitalier National, l’augmentation des prix des consultations -anarchique- l’implantation des médecins chinois qui consultent, opèrent dans la clandestinité à des prix défiant toute concurrence et les tradithérapeutes autoproclamés « Docteur » équipés des sthetoscopes et qui prescrivent sans aucune gêne les explorations les plus modernes échographie, scanner, souvent réalisés par des radiologues au dessus de tout soupçons..
Il ne fait pas bon chic ni bon genre de ne pas se soigner de l’autre rive du fleuve où nos compatriotes se font spolier tout en calomniant nos médecins et nos pratiques.
Ce constat d’échec pour le médecin Mauritanien, dont le geste iconoclaste fait fuir nos malades de l’autre rive du fleuve , témoigne d’un malaise général qui discrédite la profession et nos sommes les premiers responsables. Ne nous voilons la face.
Nos médicaments ne sont pas fiables ni surs et nos bilans biologiques aussi.
Il est tant que l’Etat assume ses responsabilités en matière de santé publique et mette de l’ordre dans un secteur à la dérive.
Devant l’extrême pauvreté de nos compatriotes , la défaillance du secteur publique la démission de l’état face à ces indigents qui hantent les urgences, et qui meurent parfois en attendant une prise en charge providentielle ou un bien faiseurs de charités.

C’est pourquoi, je plaide pour un secteur public qui défend des valeurs d’éthique ou une politique sociale qui peut garantir une équité d’accès aux soins.
Sans tomber dans un relativisme mal compris et sans céder non plus à la tentation des croisades contre les médecins
Ces médecins sous payés qui travaillent dans des conditions précaires et qui font preuve d’un courage, d’un professionnalisme et dévouement.

EXTRAIT du journal lecalame du14 juillet 2005
auteur:Dr kleib ahmed salem


5 commentaires:

Anonyme a dit…

j'ai lu ton article à son apparition et j'ai été surpris par le ton. venant d'un médecin c'était tres courageux.
bon courage

Anonyme a dit…

je cherche des informations sur la drogue et les salafistes.si QLQ 1 peut m'informer ou me donner des infos croustillantes.
REMY souviens toi de la tunisie une amie qui amangé son premier LEBLABI vec toi. quel souvenir.
Aichetou

Anonyme a dit…

Dr Kleib, que penses-tu de ce commentaire dans canalh? Ne penses-tu pas que le système tunisien est différent du nôtre? Le rôle des directeurs des hôpitaux est purement financier, les chefs de services comme d'ailleurs, en France, sont totalement autonomes. Il vaut mieux avoir un administrateur médecin qu'un administrateur qui ne comprend rien à la santé.
Anonyme du 14:14
Penses-tu que Ould Raghani qui vient d'être nommé comprend quelque chose à la santé publique? C'est la continuité avec le passé! Je te signale qu'il existe deux types de médecine, la médecine curative qui s'adresse aux individus et la médecine préventive ou communautaire qui s'adresse aux populations (programmes de vaccination, lutte contre les maladies...). Ces deux formes de médecine sont complémentaires (même si pour un pays pauvre la prévention est plus rentable à long terme) et sont exercées par deux types de médecins
Un médecin de la santé publique sera capable de mener une vraie politique de la santé. Dans tous les pays du monde, les médecins sont les ministres de la Santé. Si au Ministère de la santé, ça n'a jamais marché, c'est parce qu'il a été toujours dirigé par des incompétents avec un staff incompétent. Pauvre Ministère de la Santé!
Ensuite, pourquoi les médecins ne doivent pas être ministres, ne doivent pas faire de la politique? Il y eu dans le monde des présidents médecins, des ministres médecins. N'ont-ils pas faits de longues études Bac+7 pour les généralistes, bac+11 pour les spécialites et bac+15 pour les professeurs? Pourquoi sont-ils toujours méprisés, exploités, mal payés, alors que ce sont eux qui bossent le plus dans ce pays?

Anonyme a dit…

Ould Raghani est devenu ministre de la santé apres un passage au murmureur dans l'oreil de ELY OULD MED VALL le voleur numero un de mauritanie. il a été une fois directeur au ministere de la santé d'un projet. il est secondé par Dr telmoudi brillant pediatre issue de tlamides mougueya"Mahdhra éponyme". qui a grimpé spectaculairement apres le 3 aout.
entre lui ce ministre et un des prof médecins. le choix parait clair. Donner le ministere à ould sidally imminent cardiologue? ou à isselmou khlifa le pediatre ou etheimine ould mheihime ou au president ould isselmou l'obstetricien procreateur?
Dr kleyb je ne veux pas de ton avis je sais le temps que tu as mis pour avoir ton docorat.

Anonyme a dit…

la suite Pourquoi demander l'avis de ould kleyeb lui qui a fuit son pays lachement.