pour me contacter : Il suffit d'envoyer un mail à = nebgha2000@yahoo.fr ou de laisser un commentaire

Bienvenue sur le plus ancien blog mauritanien francophone encore en activité

15 décembre 2008

Marche ou crève !

Le mauritanien est un citoyen vagabond par nature qui mange n’importe où, n’importe quoi, allant du tajine de dix heures, en passant par le bon de carburant, jusqu’au gros budget de l’Etat. Pendant que le pays souffre et se résigne à le montrer, notre "général président vénéré’’, au pouvoir par la force et tient à le rester au premier ou au second plan et à vie jusqu'au prochain coup d'Etat, continue de multiplier les promesses et les récompenses. Il gère économiquement l’Etat comme on gère une boutique et le peuple comme des militaires d’une caserne. Tu marches ou tu crèves!
Ce matin en écoutant la radio de Mauritanie, j’ai entendu le speaker parler de la motion de soutien des garagistes de Niakaka (près de Sarandougou pour ceux qui ne connaissent pas la géo) au HCE présidé par son excellence le Général. Situer cette bourgade approximativement sur la carte de la Mauritanie placardée dans mon bureau relève d’une prouesse, y trouver un garage l’est encore plus. Oui mais voilà, inutile de vous dire qu’à Niakaka, il n’y pas de routes, pas de voitures, donc par simple déduction pas de garages et pas de garagistes. Les garagistes de Niakaka sont nés de l’imagination fertile d’un pigiste de la Radio Mauritanie dont le talent a éclipsé J. K. Rowling l’auteur de «Henry Potter».
Parce qu’il faut soutenir la rectification et à tout prix et vite à travers les motions de soutien et les initiatives d’appuis, dans les jours à venir nous risquons de découvrir d’autres corporations, les bonnes de Tevragh Zeina, les sourds et muets de Tachott, et les mal-voyants de Yaghref les mongoliens de Bousdeira. La surenchère en matière de soutien frôle le ridicule, ce même ridicule qui ne tue point et qui parait-il rend plus fort. Garce à Radio Mauritanie, j’ai découvert ce village où il pleut tout le temps, où la démocratie est une pratique courante et dont la devise est la justice et la fraternité.
Le 6 août, les habitants de Niakaka se sont réjouits en particulier les garagistes, les graisseurs et les michellins à l’annonce de la chute de ce vieux dictateur de Ould Cheikh Abdallahi qui continue de hanter leurs écrans LCD depuis le temps de Mokhtar Ould Daddah à nos jours. Ce président indéboulonnable, qui est coupable du crime le plus abominable, celui d’être élu au sulfurage universel, d’avoir adopté une loi criminalisant l’esclavage et de vouloir perdurer la démocratie. Ce président à l’origine de la guerre en Georgie, de la crise qui a touché le secteur des prêts hypothécaires américains, et même d’avoir jeté, sans l'atteindre, deux chaussures sur le président américain George W. Bush et de l'avoir insulté au moment où ce dernier serrait la main du Premier ministre irakien dans son bureau à Bagdad. Le président Ould Cheikh Abdallahi cachait bien son jeu. Pire, il a osé décapiter l’armée de sa hiérarchie et la remplacer par des vieux colonels inexpérimentées. Ainsi un putsch était inévitable pour sauver le pays d’une guerre civile inévitable au dire du nouveau seigneur du pays. Qui s apprête a rééditer son exploit de 2005, organiser des nouvelles journées de concertations où les garagistes de Niakaka seront conviés aux premières loges, ainsi que les anciens détenus dans l’affaire d’Air Mauritanie et les caméléons de l’ère Ould Taya, les dinosauriens de Ely Ould Mohamed Vall et les pachydermes de Ould Cheikh Abdallahi. Revenons-en à Niakaka, où on fredonne à longueur de journée que la démocratie doit s’adapter à nous et non l’inverse. Atavisme d’une vieille culture paysanne qui se méfie de la démocratie à l’occidentale et qui veut à tout prix introniser un général au nom de la démocratie sur les traces de son mentor de dictateur Ould Taya. L’histoire est une éternelle répétition que ça soit à Nakaka ou à Nouakchott.
Dr kleib Ahmed Salem
..............
à lire le texte intégral dans le journal lecalame N° 667 du 16 -DECEMBRE 2008

4 commentaires:

Anonyme a dit…

enfin de retour le DOC. bon courage.

Anonyme a dit…

Bob retour Doc, tu nous a beaucoup manqué. Alors à ta plume ou à ton clavier on t'attends avec impatience.

Le bardolais

PATRIOTE a dit…

DOC
ou se te trouve doctuer le village de nakaka. existe-t-il réellemnt? ou une invention.
EN mauritanie on fait n'importe quoi POUR SEDUIRE LES MILITAIRES.
EXCELLENTE IMAGE. BRAVO DOCTEUR .
sidi
UN VISITEUR FIDEL

yduomham a dit…

bravo docteur